martes, 18 de mayo de 2010

«Tête à tête avec la femme du XXI siècle »



Chers amis et chers blogueurs

Avant d’aborder le nouveau Forum «Tête à tête avec la femme du XXI siècle », les étudiants du cours de français 5 de l'Université Nationale de Colombie, dans le cadre du projet : "Unidiversité", souhaitent vous informer des conclusions du dernier forum, lancé sur le blog http://paideiaunal.blogspot.com/ dont le but était de répondre à la question: "Qu'est-ce qui fait qu'un centre éducatif soit divers? A ce sujet, on fera référence au concept de diversité donné par les participants du forum ; aussi, on verra les critères qui rendent possible la variété dans une institution éducative, en plus on connaitra la façon de maintenir ce statut ensuite, on tiendra compte de la dualité entre l’homogénéité et la vie en commun pour finalement lancer un nouveau forum, cette fois-ci des étudiants de français 6, avec une réflexion sur l’épanouissement de la femme au XXI siècle.

En ce qui concerne le concept de diversité, la plupart des intervenants affirment que cette qualité nait à partir des expériences des gens qui appartiennent au centre éducatif. L’expérience se matérialise dans des aspects comme les croyances religieuses, les pensées, les filières, les préférences culturelles, l'expression, les coutumes etc. Tous ces éléments créent des différences entre les êtres humains, qui doivent s’intégrer entre eux, à partir des valeurs communes comme le respect et la tolérance. D’après les opinions des participants ; pour que la diversité soit positive, il faut tenir en compte le défit qu’elle pose: La vie en commun, qui doit se développer correctement dans toutes les communautés.

D’après les informations du blog, la diversité d’une institution éducative, ne reste pas seulement sur le fait d’avoir des étudiants avec des pensées différentes; la manière de respecter ces dissimilitudes et de faire une vie en commun est plus importante. Aussi, les valeurs comme la tolérance et l’égalité permettent aux gens de se développer et de faire partie d’une communauté avec les mêmes opportunités. À ce sujet on ajoute un autre élément : Les droits, qui sont aussi fondamentaux pour défendre la liberté et promouvoir la diversité dans les centres éducatifs.

Certains intervenants du blog, prolongent les informations avec de nouveaux concepts comme : L’intégration et le lien entre l’homogénéité et l’hétérogénéité par rapport à la société. En ce qui concerne l’intégration, les participants ajoutent que l’objectif de la vie en commun c’est de vivre en harmonie et d’adhérer d’une manière positive à un groupe social, c’est-à-dire, qu’il y ait une interaction entre les composantes d’une communauté. Pourtant, cette intégration pose la question de l’homogénéité et l’hétérogénéité, parce que le fait de s’intégrer possède une connotation d’homogénéisation, donc les différences sont réelles mais il faut aussi faire partie d’un ensemble des personnes dans un lieu commun.

Finalement, il faut dire que grâce à l'expérience de vie de chaque individu, les êtres humains sont tous différents les uns des autres. La diversité est toujours présente dans la société, mais ce sont les droits, ceux qui donnent la liberté d’expression et des d’acceptation dont les gens ont besoin. Un exemple de l’hétérogénéité de gens se trouve dans les centres éducatifs, où toutes les pensées, les couleurs et la culture en général font la diversité.

Nous remercions tous ceux qui ont participé à ce forum, que ce soit de par leurs interventions que de par leurs lectures. Ceci nous aura permis d’orienter la réflexion de notre projet sur la diversité culturelle de notre université. Nous vous invitons maintenant à rejoindre nos copains de français 6, qui travaillent sur un projet ayant une réflexion non des moindres et qui a l’avantage de tous nous concerner, celui de la femme au XXI siècle.

Le débat du forum du blog http://paideiaunal.blogspot.com/ , intitulé «Tête à tête avec la femme du XXI siècle », porte sur la question suivante :

« Est-ce que la femme du XXIe siècle peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ? »

(¿Puede la mujer del siglo XXI lograr su realización personal libremente sin transgredir las contingencias culturales y morales de su contexto social?)

Diego Chiari, étudiant de français 6, nous précise qu’il est possible de répondre en espagnol, pour ceux qui ne sont pas francophones. Il nous informe aussi qu’un dictionnaire de la femme, conçu par son groupe, est également en ligne, sur le blog de Paideia.

A bientôt sur http://paideiaunal.blogspot.com/ et au plaisir de vous faire connaître les produits de nos projets et de connaître aussi les vôtres !!!

ORIANA CARDONA et NICOLÁS LA ROTTA
Etudiants de Français 5
Université Nationale de Colombie

59 comentarios:

Anónimo dijo...

Non, la femme du XXI siècle ne peut pas s'épanouir librement sans s'éloigner des mœurs de son contexte social. Il y a des pratiques culturelles caractéristiques de chaque sexe qui démarquent la vision qu’on a des capacités particulières de chaque femme. . Cette conception génère une discrimination du sexe féminin. Ainsi par exemple, on entend parfois: « Les femmes en générale ne sont aussi intelligentes que les hommes ». Les hommes peuvent devenir facilement des ingénieurs tandis que les femmes rarement « servent à ce métier ». Cette discrimination obéit à une généralisation qui malheureusement a des effets nuisibles au développement de la femme.
En plus, la présence des stéréotypes dans l'imaginaire de notre société justifient la division sociale et donc la dévalorisation de la femme. En effet, aujourd’hui on voit souvent des cas où la femme présent sa candidature pour travailler et on l’évalue d’après son état civil et pas d’après ses compétences. C’est ainsi que la femme est préjugée par rapport aux fonctionnes sociales qu’elle exerce dés la maison et donc ignorée dans des autres domaines.
Caterine LOPEZ

Anónimo dijo...

Non, la femme du XXIe siècle ne peut pas s'épanouir librement sans s'éloigner des mœurs de son contexte social. En ce qui concerne l'épanouissement de la sexualité de la femme, on trouve actuellement beaucoup d'obstacles qui interdisent sa mise en marche sans contrainte. D’abord, il existe encore une vision macho assez enracinée qui préférerait pour son confort que la femme continue seulement à porter des enfants, et bien évidemment à se charger toute seule des affaires ménagères, donc, on réduit la femme au rôle sacré de la maternité en oubliant son caractère de sujet habité par le désir, de même que les hommes. En plus, en 1960 l 'apparition de la pilule a entraîné des changements bouleversants pour ceux qui défendaient des principes assez moralistes et pour le statut de la femme, car à partir de ce moment-là elle était dispensée d’une fonction nettement reproductive, c'est-à-dire, elle pouvait décider de ne pas être mère ou si elle en voulait, elle décidait quand. Cependant, malgré les nouvelles dispositions, les réactionnaires ont entravé le chemin encore une fois, à savoir, la pénalisation de l’avortement par exemple dans le cadre de notre pays, où on n’arrive encore à séparer les dogmes religieux des principes d’un état apparemment laïque, alors, c’est la misogynie totale pour celles qui essayent de s’exprimer, il vaut mieux donner la vie aux enfants non désirés ou encore pire, recourir aux établissement clandestins où les conditions sont si précaires et humiliantes pour ne pas être isolées du noyau social.

Ana Maria Avendaño Morales

Anónimo dijo...

La femme du xxi siècle a plus d´ avantages que les femmes d’autrefois, parce que jour à jour il y a plus de tolérance et respect face à la reconnaissance de l’égalité entre les femmes et les hommes. De plus, pendant cette décennie on commence à se rendre compte que tous ont les mêmes habilités et capacités. Pourtant, la femme va toujours dépendre des mœurs sociales puisque la façon d’être de la femme vient de l’imaginaire de chaque culture. C’est évident qu’elle n’est peut pas échapper à cette réalité qu’on a construit.

Lili

Anónimo dijo...

Parler sur la femme d’aujourd’hui est de parler d’une femme qui essaie « d’être connectée » avec son essence et au même temps avec sa société. La femme du XXIe siècle peut s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte social grâce à ses caractéristiques propres de son sexe (courage, détermination, sensibilité, etc) et d’ailleurs grâce a des sociétés qui reconnaissent la valeur de la femme.
Bien que la femme ait été conduite à adopter la même pensée de l'homme par rapport à la liberté, son esprit conçoit que sa liberté est seulement vraie liberté s'il a un but, c'est-a-dire, un propos qui semble avantageuse pour quelqu'un plus qu'elle, au contraire à l’homme qui cherche la reconnaissance et la satisfaction personnelle. Considérons l'exemple de la femme israélienne pour qui l'indépendance n'existe pas puisque sa société et tradition ont établi que l'être humain a été créé pour vivre ensemble ; c’est pourquoi toute action a une influence directe sur sa société. Cette société-là veut que la femme se reconnaisse dans un autre niveau plus que physique mais bien sûr que pour cela il faut avoir des restrictions.

Marcela Del Pilar Tapia Herrera

Anónimo dijo...

Oui et non…..
Oui, car la femme du XXIº siècle peut s’épanouir librement grâce à la connaissance faite par elle même. En premier lieu elle a acquis des droits : droit de vote et participation à la vie politique en exerçant une fonction publique, droit l’éducation, droit au travail, à l’autonomie corporelles. Ainsi, on constate que la femme peut se réaliser à son gré, responsablement, avec courage sans s’écarter de la voie qui est tracée par son rêves.

Non, étant donné que la femme du XXIº siècle ne peut pas s’épanouir librement XXIème siècle à cause de l’inégalité au travail, la concurrence sans limite, les limites culturels de la société. D’abord, elle n’arrive pas à bien se connaître, c’est pour cela qu’elle se compare avec l’homme. Ensuite, elle se jette au monde qui l’exige de plus qu’elle n’arrive pas à bien aboutir ses ambitions. Finalement, la forte influence des institutions comme l'église, l'armée et de la même ville sur la vie de la femme l’empêchent. En conséquence, elle ne peut pas connaître ce qu’elle veut pour l’accomplir.

Eliana Arias

Anónimo dijo...

Non, la femme du XXI ° siècle ne peut pas s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte social, car bien qu’elle ait actuellement, l’accès à l’éducation, au travail, à la politique, la discrimination et l’inégalité persistent. Actuellement, la femme est protégée par la loi, mais la situation économique en Amérique Latine ,par exemple, est si difficile qu’elle doit travailler, veiller ses enfants, son époux et en plus garder les rênes de sa vie au même temps. Alors, elle n’a pas le temps suffisant pour elle-même.

Dans le cas de la femme indigène, aux dernières années, les peuples indigènes ont gagné des espaces et politiques, et ont acquis l’importance à partir de la lutte de leurs propres mouvements et organisations. Cependant, bien qu’ils ont réussi de progrès, les indicateurs de pauvreté, santé, éducation, emploie, etc chez les indigènes sont le plus basses. Cette réalité à côte de la discrimination qu’ont vécu historiquement et qu’actuellement doivent affronter les femmes à l’intérieur des sociétés et des systèmes politiques, il résulte dans le lieu le plus basse de l’échelle du bienêtre et développement, car les femmes indigènes souffrent plus pauvreté et inégalité, ainsi que plus hautes degrés de difficultés pour l’affronter et la surmonter.

Marta Lupe Amaguana Picuasi

Ana Maria dijo...

Pendant toute l’histoire, l'inégalité entre l'homme et la femme a été très visible à cause de la conception des femmes comme sexe faible que la société a développé. En dépit des changements qu’il y a eu en ce qui concerne la vie professionnelle et personnelle des femmes depuis le XXIe siècle, elles ne peuvent pas s’épanouir si librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social. Cette situation est fortement liée à deux aspects. D’une part, les femmes sont convaincues de leur infériorité dans la société, et d’autre part, l’influence culturelle joue un rôle impressionnant dans leurs actes.
Tout d’abord, il y a certaines femmes qui continuent à penser d’une manière limitée a cause de l’infériorité qu’elles assument. Par conséquent, un nombre significatif de femmes ne sont pas capables d’établir son propre futur comme des personnes indépendantes des hommes, alors elles décident de vivre encore dans la peur de ne pas pouvoir survivre seules.
Ensuite, les aspects culturels des femmes déterminent solidement leur comportement. En effet, la religion est l’une des plus grandes caractéristiques qui a influencé leur vie et leur fonction dans la société au cours du XXe siècle. Pour illustrer ce point, on doit mentionner un sujet très traditionnel qui a toujours influencé leur vie publique et leur vie privée : le mariage. Les femmes tendent à limiter leur vie professionnelle à cause du rôle de femme mariée que leur religion a établi.
En somme, à l’heure actuelle on peut dire que la femme du XXIe siècle ne peut pas s´épanouir si librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social à cause de certaines influences qui peuvent changer fortement sa vie. Actuellement, ce processus de développement est encore vu comme un sujet qu’implique beaucoup de temps. Donc, il faut que les femmes d’aujourd’hui soient conscientes de leur rôle comme des personnes utiles et indépendantes dans la société.

Javier dijo...

Pour commencer à comprendre la problématique d’un éloignement des coutume social des femmes du XXIe siècle on doit voir un peu de l’histoire du rôle féminin. Certainement jadis, dès l’époque de la Bible et voire la femme a été toujours un peu plus en dessous que l’homme dans l’échelle sociale. Je ne vais pas discuter avec l’histoire, car c’est un problème trop large, mais c’est important de le citer. Si bien l’histoire nous posse un débat, l’autre problème à discuter c’est ce qu’on comprend comme « liberté » pour dire que les femmes se peuvent épanouir librement. Ensuite je vais proposer deux idées par rapport à cette problématique.
En premier lieu, on a vu dans notre société occidentale que le rôle que la femme a joué est cet d’un citoyen de deuxième class, sans les mêmes droits ou les mêmes responsabilités que les hommes. On ne peut pas critiquer aujourd’hui les décisions des hommes du moyen âge et dire qu’ils n’avaient pas le droit d’utiliser et de traiter les femmes de tel manière, parce-que c’est arguer avec un mûr. Néanmoins cette partie de l’histoire peut nous donner une idée des problèmes auxquels les femmes font face aujourd’hui.
En deuxième lieu, permettez-moi élaborer le point que je veux développer par rapport à la liberté. Actuellement en cette époque de globalisation et tolérance, la liberté pour femmes et pour hommes, a augmenté sa portée, jusqu’ au point des libertés sexuelles que quarante ans avant n’existaient pas du tout. Pourtant, l’idée de liberté est diffuse même en ces temps, de sorte que définir la liberté et parler de s’épanouir librement proposent le même problème. Pour les femmes musulmanes qui ont vécues toutes ses vies dans ce contexte religieux, la liberté se présent d’une manière aboutement différent de celle des femmes occidentales, au même moment historique, par exemple. Alors, pour les femmes qui lisent ce texte, qu’est-ce que « liberté » vous dit ? Étudier ? Travailler ? Se prostituer si on veut ? Dire ce que on pense et sent ?
C’est vrai que pour les femmes la vie quotidienne est plus difficile en comparaison avec les hommes, par exemple par rapport au harcèlement sexuel. Il y a des études qui dit que les femmes ont moins des possibilités du travail et qui prouvent aussi le fait que les femmes reçoivent moins d’argent que les hommes pour faire le même travail. En ce qui concerne le milieu professionnel et quotidien, c’est difficile pour elles s’épanouir librement à cause des contingences historiques qui ont donné un désavantage qui persiste jusqu’aujourd’hui. Ainsi donc les mœurs du contexte social actuel, au moins à l’occident, présentent des obstacles pour que les femmes s’épanouirent « librement ».

Michelle Lalinde - PUJ

Mauricio dijo...

Historiquement, la femme a du faire battre contre les injustices imposés pour une société machiste. On peut rappeler le rôle de la femme aux principaux moments de l’humanité. Femmes comme Marie Gouze (appelé aussi Olimpia De Gouges), qu’a essayé rédiger la Déclaration de Droits de la Femme sans succès ; Emily Davison qui s’a lancé dans une piste de derby et a été écrasée pour un cheval, tout pour l’égalité féminine, le droit á suffrage et le mouvement féminine; Marie Curie gagnante du Prix Nobel pour ces réussites dans la physique ou Amelia Earhart grand pilote et aventurière ont laissé un légat de valeur et courage, et pour parler de la femme moderne c’est importante de leur rappeler.

Maintenant, la femme a beaucoup plus de droits et libertés, les temps ont changé et la femme aujourd’hui est reconnue comme une partie importante de la société. Cependant, Il y a encore grandes et petites différentiations entre homme et femme, comme les opportunités de travail et le salaries, par exemple. Mais on pourrait dire que la femme du XXIe siècle a encore un chemin long á marcher pour réussir une grandirent complète.

Même si dans l’actualité les femmes peuvent se développer dans quelque terrain de la societé actuelle comme les hommes, encore c’est difficile pour la femme réussir à un développement total. La société a des conceptions chauvinistes et la sensation de la supériorité masculine sur la femme existe encore. Dites conceptions viennent de la tradition et le passé, et sont, précisément ces conceptions, qui arrête la croissance de la femme.

L’idée que l’opinion d’une femme n’est plus que celle d’un homme, l’idée que le genre féminin est le genre faible et la conception chauviniste sur la femme que doit rester dans la maison et fixer les garçons ont changé avec les temps, mais le fantôme de la discrimination vit dans plusieurs interactions sociales encore. C’est principalement la exclusion sociale de la femme la pire arme coutre l’épanouir féminine; quand la femme expresse son opinion, il y a beaucoup de gent qu’immédiatement opte pour condamner la femme et son idée.

Bien si les attitudes chauvinistes existent encore, ils passent dans les lieux que n’ont pas de éducation et les idées progressistes n’existent pas. C’est pour ça qu’il faut travailler pour la création de conditionnes d’égalité pour hommes et femmes, sans panser dans le genre, tous sommes humaines et tous méritons le droit de nous développer comme nous meilleurs considérons.

Mauricio Torres

Andrea Diaz dijo...

viernes 21 de mayo de 2010
La femme continue immergée dans une culture machiste à cause des contingences culturelles



Pendant plusieurs années les femmes ont lutté contre l’inégalité et la ségrégation de genre. Le XX siècle a été la période où la femme occidentale a eu droit à étudier, à voter, à travailler et à pendre des décisions sur la vie. Cependant, même si les hommes, ces jours, soient plus réceptifs avec l’éducation des enfants, des tâches domestiques et que les deux partagent les mêmes droits, la femme continue immergée dans une culture dirigée pas les hommes à cause de l’idéologie patriarche et des contingences culturelles. D’après moi une femme réussira sa réalisation personnelle quand elle sera capable de transgresser les contingences d’une société machiste et elle sera vraiment ce qu’elle veut être. Il a beaucoup des raisons qui nous font réfléchir sur ce sujet. En premier lieu, la femme dans notre siècle est toujours regardée comme un instrument de procréation. En deuxième lieu, elle est considérée inférieure pour exercer des charges hiérarchiques, le salaire des hommes est plus haut que celui des femmes et quelques hommes ne sont pas préparés pour recevoir des ordres de femmes. En troisième lieu, on exige aux femmes d’être belles et minces mais elles ne peuvent pas jouir de son cops alors que l’homme peut profiter librement de sa sexualité. Finalement, l’église juge fort à la femme qui maintient des relations sexuelles avec des personnes différentes à son mari. En effet, il existe une histoire qui parle de « la femme attrapée dans l’adultère » qui se sauve d’être lapidée à cause du péché, mais Est-ce que quelqu’un a jugé l’homme qui a participé dans l’acte d’adultère? Certainement, Les femmes continuent d'être victimes des politiques du marché et des règles culturelles qui ne permettent pas leur réalisation personnelle et elles continuent de favoriser la subordination des hommes vers les femmes.



ANDREA DIAZ HERNANDEZ
ÉTUDIANTE DE L’UNIVERSITÉ JAVERIANA
LANGUES MODERNES
Publicado por Andrea Diaz

Laura dijo...
Este comentario ha sido eliminado por el autor.
Laura dijo...

En la Colombie, en 1954 la femme a gagné le droit à voter. Dans la même année, une femme a obtenu le poste en tant que Ministre d’éducation. En 1938, les premières femmes ont obtenues leurs diplômes des études supérieures. Des années 1975 à 1985 ont été déclarées comme « La décade de la femme ». On pourrait faire référence aux éventements les plus importantes dans la vie des femmes, pourtant ce n’est pas le sujet de cet écrite, au contraire, on doit analyser d’une manière critique le rôle que la femme a actuellement dans nôtre société colombienne, de même identifier l’importance d’être reconnues avec les mêmes droits d’égalité qui n’appartiennent qu’aux hommes.

Actuellement, la femme a pu faire partie d’un processus d’inclusion que la reconnaisse comme un figure importante dans la société, premièrement parce qu’elle a été partie d’un lutte constante pour acquérir les droits qu’au début elle n’avait pas. Autrement dit, la femme d’aujourd’hui ne s’est montrée plus comme un signe de faiblesse, de soumission et d’obédience, mais comme une figure de persévérance et ténacité. Cependant, il est essentiel de mentionner que l’objective de la femme n’est pas seulement d’être reconnu dans la société, mais aussi de changer des stéréotypes d’elles-mêmes et ceux que les hommes ont à propos de l’inclusion de la femme dans l’atmosphère sociale.

Bien que les femmes soient identifiées comme des sujets indépendant sans la nécessité d’être reconnues par les hommes, le chemin que la femme a pour s’épanouir librement dans un contexte social est plus longe et difficile principalement parce qu’il y a des conceptions chauvinistes qui persistent encore. En outre, dans la plus part des cas, ces conceptions sont présentées comme une manière de mettre en arrière le progrès que la femme a obtenu pendant des années. La femme dans l’actualité est capable de s’éloigner librement sans être attachée aux mœurs de la société parce qu´elle a établi un rôle différent, son image a changé et aussi la manière comme elle se montre aux autres. La femme est en train de changer la séparation des rôles qu’elle a en avait avant, le fait que nous avons la chance d’étudier, de travailler et de donner nôtre point de vue d’un sujet déterminé est la prouve de nôtre changement dans la vie sociale.

En un mot, le rôle que la femme a actuellement dans notre société colombienne a été une manière de nous montrer que les processus d’inclusions ont changé la manière d’être reconnues par nous-mêmes et la société ; cependant, il est important de reconnaitre que les femmes et les hommes ont les mêmes opportunités et les droits de tous. La femme d’aujourd’hui a la possibilité de non seulement de représenter un rôle mais surtout de changer les idées chauvinistes que la société et nous même avons stéréotypé.


Laura Moreno Novoa
Universidad Javeriana

M@RCE LUKUMY dijo...

Réalisation personnelle de la femme : Défit au XXIe siècle.

Je considère personnellement inquiétant de constater qu'encore au XXIe siècle la réalisation libre s'oppose à la contingence des mœurs du contexte social comme une transgression. Au contraire, je crois que c'est la culture et la morale qui transgressent notre réalisation personnelle comme femmes et pas nous qui transgressons à la société, parce que notre rôle n'est pas de dégager une tâche normative qui s'acquitte des nécessités domestiques, de protection, de travail, ou d'une soumission; notre papier à la société n’est pas une autre que d'être femmes.
Mais pour pouvoir développer la réponse, je dois dire que si, sans doute, la femme du nouveau siècle peut obtenir la réalisation personnelle malgré l'ordre obligatoire que les mœurs du contexte social essaient d'imposer. Il y a au moins trois raisons fondamentales pour argumenter mon opinion.
En premier lieu, évidemment la femme se reconnaît pour elle même et reconnaît s’adaptabilité dans les transformations inhérentes à la modernité, et à la frénésie de la vie actuelle qu'elles appuient en espace et en temps. Pour illustrer ce point, il est possible de voir que la femme met toutes ses capacités et talents en profit pour partager des espaces de pouvoir avec l'homme; de plus, elle est créatrice et joue le rôle d'une forme critique devant la réalité pour pouvoir agir sur elle.
En deuxième lieu, de même la femme du XXIe siècle n'a pas déjà comme unique objectif plaire à l'homme. Ainsi, la femme se permet à elle même accompagner les autres dans le chemin de vie, sans faire du chemin des autres le sien propre. La femme d'aujourd'hui a comme objet son propre projet de vie et ce fait est vital pour projeter sa réalisation personnelle si ample comme elle veut.
Enfin, et pas moins important, c'est que la femme d'aujourd'hui ne pense pas à la réalisation personnelle comme un changement de rôles. En réalité, elle pense à elle même comme une femme qui agit en fonction des circonstances qui l'entourent. La femme d'aujourd'hui croit, analyse et surpasse les défis qui lui se présentent déjà soyez seule ou en compagnie.
Pour conclure, il est essentiel de reconnaître que réussir ou comme un minime se projeté dans une réalisation personnelle libre répond plus à la conscience de nous reconnaître comme êtres humains et non par un désir occulte de laisser les pots pour les remplacer par les porte-documents exécutives, et évidemment ce n'est pas une concurrence pour occuper le lieu de l'homme mais si pour occuper notre propre lieu en relation avec le monde.

Marcela Lucumí
ÉTUDIANTE DE L’UNIVERSITÉ JAVERIANA
LANGUES MODERNES

diego rivero dijo...

Des idées fausses sur la femme

La femme du XXIème siècle ne peut pas se dérouler d´une manière intégrale et active dans le monde puisque il y a des facteurs que ne lui permet pas de s´incorporer dans la société, par exemple : le monde extérieur voire la société, les dogmes religieux des églises et les idées qui ont quelques personnes négatives et fausses sur la femme, ces actions que je viens de mentionner et qui sont à l`encontre de la femme, sont les causes principaux de la ségrégation de la femme dans le monde et dans le contexte social.

D`une part, la société est le principal facteur qui est contre le développement de la femme car, il y a des idées préconçues dont, les personnes et plus particulièrement les hommes s`approprient, soit le cas, du sexe féminin, qui est toujours présenté comme un sexe faible, qui ne peut pas développer quelques activités. En effet, les femmes ne peuvent pas travailler comme des ingénieurs ou occuper des postes relationnels. Une autre idée des hommes machistes est que la femme devrait rester toujours à la maison en gardant des enfants et en s’occupant de la cuisine. D’ailleurs, quelques sociétés ne sont pas d´accord avec l’idée de que les femmes participent en politique, et dans ce sens qu`elles ne deviennent pas présidente ou placer un poste important dans le gouvernement.

D´autre part, l´église est une institution qui ne permet pas à la femme de s´épanouir librement, attendu que les femmes ne peuvent pas obtenir un place important dans l´église, par contre, Les hommes peuvent devenir facilement pétrés. On ajoute à ce fait les idées de l’église par rapport à la reproduction sexuel ou à sa liberté sexuel, en effet, elles ne peuvent pas utiliser des contraceptifs mais elles n´ont pas non plus le droit d´avorter. De telle sorte que, la femme avait été un objet de discrimination pour l’église pendant l´histoire.

En dernier lieu il y a des idées de quelques hommes machistes qui pensent que la femme n´a pas la capacité pour faire pour développer quelques activités. Par exemple, elles ne peuvent pas conduire une voiture sans éviter des accidents ou elles ne sont pas aussi intelligentes que les hommes.

À mon avis c`est sont des idées fausses qui discriminent et séparent la femme de son développement librement dans un contexte social et culturel.De cette manière, je crois qu´on doive donner le lieu respective et qu’elle mérite comme un être avec plusieurs des capacités, avec des aptitudes pour faire les mêmes travails que les hommes, à cet sujet on dit que la femme est intelligente et aussi elle a tous les capacités pour arriver à occuper quelque position dans la société comme président, ingénieure, etc. elle a des dispositions pour prendre ces objectives et se dérouler dans tous les contextes sociaux et culturels.


Diego F. Rivero
javeriana.

Clara Ines Borda G. dijo...

La femme du XXIe siècle a plus d’avantages que la femme d’autrefois parce qu’aujourd’hui il y a plus de conscience en face de l’égalité de genre en ce qui concerne aux différent opportunités pour la réalisation personnel.
D’une part, depuis le début de l’humanité la femme ont été destinée au silence de la reproduction maternelle et de la vie domestique. De cette manière, il y avait une terrible oppression de la femme où le monde était dominé par des valeurs masculines et orienté aux actions des hommes. Au bout du temps, cette oppression a commencé changer quand l’opportunité de voter lui a été accordée et, par conséquent, elle a commencé à avoir participation social et politique. De suit, avec l’année internationale de la femme en 1975 et l’institutionnalisation de son jour, où a été l’établissement de formes spécifiques d’action destinées à promouvoir ses intérêts, la femme a commencé à avoir plus des opportunités pour sa réalisation personnelle et pour lutter en quête de ses intérêts. Cependant, la femme du XXIe siècle fait front aux défis chaque fois plus grands parce que sa présence est plus forte dans le procès d’appropriation des rôles politiques et sociaux a travers de la histoire, alors la femme doit lutter d’ accord au contexte social en tenant en compte les changes socioculturels que ses actions puissent causer, et qui peuvent supporter aux altérations de la société et de la personnalité féminine.
Finalement, à mon avis je peux dire que la femme a une participation politique et social très forte dans le XIXe siècle sans oublier l’importance de son papier à l’intérieur de la famille qui c’est le noyau de la société.
Clara Inés Borda G.

CLAUDIA G dijo...

Oui, bien sûr, grâce, surtout aux avantages qu’elle a obtenu tout au long de l’histoire : les droits pour lesquels elle a luté, la reconnaissance, etc ; maintenant la femme peut exiger ses droits et son accomplissement si elle le veut. Cependant, cela dépend au même temps des ambitions de la personne et de son éducation ; car, dans la plupart de cas, il existe des limitations dans l’esprit qui ne laissent même pas reconnaître les buts à atteindre ; ce qui nous amène aux mœurs du contexte social qui, d’un côté, limitent les opportunités aux individus à cause de son genre, ses croyances, ses capacités, etc. et, d’un autre côté, à travers l’éducation évitent que ce sujet puisse développer sa curiosité et son envie de s’épanouir.

Fabian Leonardo Molina Castro dijo...

C'est vrai que la femme a déjà obtenu plusieurs avantages qu'elle n'avait pas auparavant. Pourtant, on peut voir comment il existe toujours une manque de respect et une inégalité partout pour la femme. C'est bien triste de l'admettre, mais c'est le cas aujourd'hui. Alors, c'est difficile pour la femme de s'épanouir sans s'éloigner des mœurs de la société qui l'ont faire beaucoup subir. Cela ne veut pas dire que la solution soit d'échanger les places comme les feministes fassent en disant des stupidités similaires à celles que les machistes disent. Ça n'est que devenir la même chose que l'on veut detruire. D'après moi, la seule façon dont la femme pourra s'épanouir, c'est de devenir partie d'un équilibre où l'homme et la femme peuvent faire ce qui est approprié pour chacun d'eux de faire. Mais cela n'est qu'un ideal en ce moment.

César dijo...

Il est vrai que les femmes étaient vues comme les faibles avant de vivre l’actualité, mais aujourd’hui on peut établir que cette conception a changé beaucoup.

En premier lieu, les femmes qui ont été élevé entre la dernière partie du vingtième siècle, ont la clarté d’être indépendant grâce aux conseilles de ses parents pour ne pas répéter la manière de penser et jouer le rôle passif des femmes qui faisaient partie de la vie domestique, pour cette raison, c’est un fait qu’on voie comme les femmes ont acquis une manière a penser très dynamique en ce qui concerne la consécution des études professionnelles pour être plus compétitives dans le marché du travail.

En deuxième lieu, les femmes d’aujourd’hui ont besoin d’être reconnues pas seulement dans le secteur du travail mais aussi à l’intérieur de ses maisons pour ne pas vivre un état d’infériorité avec leurs copains, c’est pourquoi on voit que les femmes qui font partie d’un environnement domestique, ont aussi la capacité de collaborer, économiquement, dans les mêmes conditions que les hommes qui son chef de famille.

Finalement, il est évident que les femmes d’aujourd’hui n’ont pas obtenues leurs réussites et leur sens d’avoir une stabilité économique et éducatif pour démontrer aux hommes et le reste de la société qu’elles sont capable d’obtenir ce qu’elles veulent, mais pour avoir la satisfaction de savoir qu’elles ont un rôle important entre nous grâce à leur détermination et leur rêve de réussir à l’intérieur de la société.

César Rangel Aldana dijo...

Il est vrai que les femmes étaient vues comme les faibles avant de vivre l’actualité, mais aujourd’hui on peut établir que cette conception a changé beaucoup.
En premier lieu, les femmes qui ont été élevé entre la dernière partie du vingtième siècle, ont la clarté d’être indépendant grâce aux conseilles de ses parents pour ne pas répéter la manière de penser et jouer le rôle passif des femmes qui faisaient partie de la vie domestique, pour cette raison, c’est un fait qu’on voie comme les femmes ont acquis une manière a penser très dynamique en ce qui concerne la consécution des études professionnelles pour être plus compétitives dans le marché du travail.
En deuxième lieu, les femmes d’aujourd’hui ont besoin d’être reconnues pas seulement dans le secteur du travail mais aussi à l’intérieur de ses maisons pour ne pas vivre un état d’infériorité avec leurs copains, c’est pourquoi on voit que les femmes qui font partie d’un environnement domestique, ont aussi la capacité de collaborer, économiquement, dans les mêmes conditions que les hommes qui son chef de famille.
Finalement, il est évident que les femmes d’aujourd’hui n’ont pas obtenues leurs réussites et leur sens d’avoir une stabilité économique et éducatif pour démontrer aux hommes et le reste de la société qu’elles sont capable d’obtenir ce qu’elles veulent, mais pour avoir la satisfaction de savoir qu’elles ont un rôle important entre nous grâce à leur détermination et leur rêve de réussir à l’intérieur de la société, c’est pourquoi je conclue cet écrit avec ma position d’être pour la réussite des femmes librement c’est pourquoi je conclue cet écrit avec ma position d’être pour la réussite des femmes librement sans sans s´éloigner des mœurs de son contexte social.

César Rangel Aldana.
Universidad Javeriana.

Pontificia dijo...
Este comentario ha sido eliminado por el autor.
Pontificia dijo...

Je pense que ça c'est possible parce que la femme de ce siècle c'est un être humain capable de représenter ses droits et exiger respect à travers des mêmes. Aujourd'hui la femme peut établir une position firme comme une mère excellente, boss de la maison et d'ailleurs travailleuse prospère dans n'importe quel contexte sans précisément s'éloigner des moeurs de son contexte social.

La femme du siècle XXIe revendique ses idéals vers un horizon possible et accessible, qui permet débarrasser le fond machiste d'homme et tous les faits discriminants qui ont sous-estimé la participation féminine.
L'accès à l'éducation et le droit de vote des femmes c'est maintenant possible, le même que l'attention médicale, l'appui social et l'emploi digne;tout cela ouvre plus de possibilités à des autres femmes à avoir des interventions actives dans la société avec sécurité et permanence.

Cependant, c'est encore évident que le domaine social, culturel et politique que l'homme exerce, constitue un barrage difficile à équilibrer; par conséquent la femme doit lutter pour sa reconnaissance et sa liberté qui principalement jouent un rôle grand et déterminant pour s’épanouir librement .

Pour finir je veux dire que les deux, l'homme et la femme ont pratiquement les
mêmes possibilités dans le XXIe siècle en aspects sociaux, professionnels, culturels et intellectuels. Le plus important ici c'est qu'il faut travailler ensemble pour un futur avec égalité et qualité où l'homme et la femme n'oublient pas leur obligation avec la vie et le respect.

La femme qui entend les problèmes de porter une maison est très près de s’occuper de porter les problèmes d’ un pays. Margareth Thatcher

PRESENTADO POR JOSE JIMENEZ QUINTERO.
PUJ
FRANCES 5
MAYO DE 2010.

Anónimo dijo...

L’épanouissement de la femme du XXIe siècle

Yenny Carolina Ramirez

Simone de Beauvoir disait : On ne naît pas femme! On le devient. Ce proverbe montre que la femme se construit et son épanouissement est possible à partir d’un processus. Mais, peut-elle concilier les obligations que la société l’impose avec ses désirs de développement ? Peut-elle s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte social ? Dans cet article, je vais présenter quelques idées à propos d’épanouissement de la femme du XXIe siècle. Tout d’abord, je considérerai les opportunités que la femme au XXIe siècle. Ensuite, j’analyserai les problèmes que la femme de notre temps doit affronter. Finalement, je vais proposer quelques idées pour atteindre l’épanouissement de la femme.

D’un part, la femme du XXIe siècle a plus d’opportunités que les femmes d’autres époques. Elle bénéficie des droits et d’avantages que le mouvement féministe du dernier siècle a atteint. Elle a pu quitter les longues et incommodes robes et s’habille avec pantalons pratiqués et confortables. Aujourd’hui, elle peut découvrir le monde à l’université et apporter à la société depuis l‘entreprise. Ainsi, elle cherche le chemin qu’elle veut pour sa vie.

D’autre part, la femme a visé sa libération en imitant le modèle masculin. Elle a accepté d’avoir des relations affectives sans compromis et de mettre son travail devant son propre bienêtre. Elle est devenue un macho qui peut tout faire: elle travaille, elle étude, elle s’occupe de ses enfants et de la maison ; en plus, elle doit apparaitre belle et être douce.

Finalement, la femme peut-elle assume seule tous les rôles que la société lui impose ? Evidement, il faut l’aide de l’homme pour donner à la femme l’opportunité d’avoir du temps d’espace pour se développer. Nous avons besoin d’une société où l’homme peut aussi prendre soin des enfants, apporter a son foyer et se soigner a lui- même. Enfin, il peut être plus indépendant et il peut se découvrir dans d'autres aspects différents dont la société lui a assigné. Ainsi, il se libère et aide à la femme à atteindre son épanouissement.

veronica dijo...

La femme du XXIème siècle a réussi à assumer des rôles et à avoir le pouvoir dans tous les domaines de sa vie avec un engagement d'admirer. Les réussites qu'elles ont commencé à obtenir ont été si importantes qui a commencé la période de libération féminine. Cependant, il faut tenir en compte qu'il ya encore des objectifs à atteindre et qu’il faut surmonter de nombreux stéréotypes qui a notre société dans l’imaginaire qui ne fait que dévaloriser a la femme.
Il est vrai qu'aujourd'hui, les femmes ont des difficultés à s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social mais cela est dû à la forme de penser des hommes avec une vision macho. Par exemple, la forme de penser de plusieurs d'entre eux disant que la femme ne sert que pour avoir des enfants, pour les élever et pour rester dans la maison. C’est pour ça qu’il y a encore des objectifs à atteindre: dans la discrimination, y compris la rémunération et les autres à résoudre.
Toutefois, la femme a été en mesure d'étudier, voter, elle a remporté l'égalité des droits, au travail, parler, penser, décider de leur sort, l'amour, jouir de leur sexualité, de penser et prendre des décisions concernant leur vie et leur environnement. La femme d'aujourd'hui a les mêmes droits de l'homme et les mêmes responsabilités et obligations. Les changements d’ordre socioculturel l'ont confié des nouvelles responsabilités. Cela a développé sa personnalité. Ils travaillent dans tous les domaines de l'activité humaine dans l'art et la science, la technologie, en conduisant à la maison, la prise de décisions, l'initiative sexuelle ; en un mot, dans toutes les choses de la vie. Par ailleurs, sans perdre leurs fonctions naturelles et de la féminité maternelle.
Je pense que la chose importante à propos de cette question est tous les progrès que la femme d'aujourd'hui a réalisé et continue de faire. Bien sûr, je crois que toutes les personnes sans distinction de sexe, peuvent faire certains emplois plus que les autres, mais ça n'implique pas l'impossibilité de les faire et c'est pourquoi il est nécessaire, une société plus juste. Nous devrions tous avoir les mêmes choix et possibilités pour que la femme peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social.

VERÓNICA MESTRE
PONTIFICIA UNIVERSIDAD JAVERIANA

Francisca dijo...

L’introduction des femmes dans différents contextes a provoqué toujours beaucoup de changements á l’intérieur de la société. Ce sont ces changements ceux qui ont occasionné précisément les grandes ruptures qui ont permis le développement des femmes.

En premier lieu, la femme est traditionnellement un symbole de subordination dans la société. C'est-à-dire que la société lui avait imposé une figure de servitude, d’amoureuse avec les valeurs de la docilité, de la tranquillité, et aussi le rôle de la maternité et la responsabilité unique de la vie.

En deuxième lieu, on doit dire que la femme a lutté contre cette tradition, et elle avait obtenu beaucoup de droits et des lieux que ne lui étaient pas permis antérieurement. Mais cette lutte est opposée aux caractéristiques qu’on a déjà dit, et maintenant la femme s’est devenu en un personnage avec sa propre volonté, avec la force et la constance, en contraposition à la violence caractéristique de la société machiste.

Ainsi, la femme doit s’éloigner des mœurs de son contexte social pour obtenir son développement. Ce la permet le changement de rôle des femmes dans la société, et montrer leurs réelles habilités pour intervenir dans les différents contextes. C’est avec la transgression des règles et des traditions que les femmes ont gagné un lieu plus important dans la société.

La société avait été un lieu hostile pour les femmes, et en même temps un espace contradictoire pour elles. D’un côté la société lui a donné la valeur de la docilité, mais, d’un autre côté, lui exige prendre un rôle très fort pour obtenir ses droits, de telle manière qu’elle avait été obligée de s’éloigner de son contexte social.

Anónimo dijo...

Les femmes tout au long de l’histoire ont dû supporter le rejet et le fait d‘être considérées comme des êtres inferieurs aux hommes, et seulement penser à une femme qui puisse se rebeller contre son système et sa culture pourrait lui causer des punitions tellement fortes que ça entrainerait que les femmes restent muettes face a ces différentes situations. A présent les femmes peuvent se servir d’une liberté qui leur permettent de se débrouiller dans des plusieurs domaines dans la société, par exemple maintenant on peut penser aux femmes qui travaillent dans des grandes entreprises, même dans le gouvernement, ça nous fait réfléchir à l’idée que les femmes maintenant peuvent s’épanouir sans s’éloigner de ses mœurs et de sa culture en général.
En dépit de tout ca, si l‘on pense a une culture comme la notre, bien que les femmes peuvent surgir et se développer il y a toujours des préjugés et des fausses idées qui peuvent la reléguer et la mener dans un rôle de femme inferieure, autrement dit il existe encore du machisme pas seulement violent mais aussi idéologique qui met des bornes aux femmes et l’empêche de s’épanouir.
Dans des différents niveaux socioéconomiques la femme est marginalisée et limitée a tout ce que l’homme veut d’elle, par exemple une femme qui soit d’un niveau économique, académique, intellectuel ‘’supérieur’’ a celui des hommes tout ca peut entrainer chez les hommes un sentiment de ne pas être bien a l’aise avec eux mêmes, parce qu’ils commencent a se sentir inferieurs aux femmes.
Pour conclure on peut dire que malgré toute la liberté ‘’gagné’’ pour les femmes et toutes les droits qu’on leur a octroyé jusqu’a présent il existe encore des concepts comme le machisme, et encore pire la concurrence entre les hommes et les femmes pour devenir supérieur aux autres et dans ce cas la, l-épanouissement de la femme s’éloigne de tous ces mœurs qu’on lui impose dans sa culture.


NATHALIA FORERO SAAVEDRA
P U J

Álvaro Daniel dijo...

A mon avis la femme du XXIème siècle ne peut pas s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte social même si elle a développée une signification de la vie plus autonome dans notre culture occidentale. En d’autres termes elles ne dépendent pas des hommes dans aucun aspect soit économique soit professionnel ou personnel si bien que cela ne veut pas dire que la femme ne soit pas discriminée.
Il faut, donc aborder des interdictions qui favorisent le développement féminin dans pays comme l’Afghanistan, l’Irak or l’Iran qui ne partagent pas la même vision d’occident tandis qu’aux États-Unis la femme peut faire n’importe quelle chose sans être sanctionné. On la favorise donc, grâce à la lutte à l’encontre du machisme. Par contre dans les pays déjà mentionnés, l’influence du théocentrisme et le Coran imposent une situation où la femme peut même arriver à mourir.
D’ailleurs, la connotation machiste de notre société continuera. On veut dire que nous sommes les fondateurs d´une manière ou d´une autre de cette vision qui a génère un discours de ségrégation à l’encontre de l’intégrité de la femme. Cette condition les a limitées au point de les considérer comme êtres inferieurs sans parler des préjuges religieux, traditionalistes et sans intérêt de la part des hommes qui doivent plutôt changer cette image.
Finalement, j’aimerai dire que si bien que la femme fasse tout ce qui est possible pour battre l’inégalité des opportunités, ça dépend de nous, les hommes, de révolutionner la société, de promouvoir un changement, surtout en ce qui concerne à l’image qu’on a par rapport au genre féminin pour permettre la femme s’épanouir librement.

Álvaro Daniel Posse Díaz
P.U.J

Álvaro Daniel dijo...

A mon avis la femme du XXIème siècle ne peut pas s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte social même si elle a développée une signification de la vie plus autonome dans notre culture occidentale. En d’autres termes elles ne dépendent pas des hommes dans aucun aspect soit économique soit professionnel ou personnel si bien que cela ne veut pas dire que la femme ne soit pas discriminée.
Il faut, donc aborder des interdictions qui favorisent le développement féminin dans pays comme l’Afghanistan, l’Irak or l’Iran qui ne partagent pas la même vision d’occident tandis qu’aux États-Unis la femme peut faire n’importe quelle chose sans être sanctionné. On la favorise donc, grâce à la lutte à l’encontre du machisme. Par contre dans les pays déjà mentionnés, l’influence du théocentrisme et le Coran imposent une situation où la femme peut même arriver à mourir.
D’ailleurs, la connotation machiste de notre société continuera. On veut dire que nous sommes les fondateurs d´une manière ou d´une autre de cette vision qui a génère un discours de ségrégation à l’encontre de l’intégrité de la femme. Cette condition les a limitées au point de les considérer comme êtres inferieurs sans parler des préjuges religieux, traditionalistes et sans intérêt de la part des hommes qui doivent plutôt changer cette image.
Finalement, j’aimerai dire que si bien que la femme fasse tout ce qui est possible pour battre l’inégalité des opportunités, ça dépend de nous, les hommes, de révolutionner la société, de promouvoir un changement, surtout en ce qui concerne à l’image qu’on a par rapport au genre féminin pour permettre la femme s’épanouir librement.

Álvaro Daniel Posse Díaz
P.U.J

Anónimo dijo...
Este comentario ha sido eliminado por un administrador del blog.
Edna Lizeth Valenzuela dijo...
Este comentario ha sido eliminado por el autor.
Edna Lizeth Valenzuela dijo...

Libération féminine: une réalité ou un mirage

Dans une grande partie du monde le machisme continue à dominer. Ce n'est pas un secret qu'avant la femme vivait subordonnée aux intérêts des hommes, ses rôles étaient tellement limités et apparentement difficiles de modifier qu'ils étaient basés uniquement en la satisfaction des nécessités de leurs conjoints, se consacrer aux tâches domestiques et à l'allaitement des fils, ce qui définissait son identité; ces rôles étaient soutenus sur les bases de la religion, et la politique. Actuellement ces rôles ont changé, et avec cela les femmes ont obtenu que leurs droits soient reconnus et dans une certaine manière respectés; toutefois les discriminations contre le genre féminin persistent encore. Est-il pourquoi il est important de se demander si réellement la femme du siècle XXI peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de sont contexte sociale ? Cette mise en question a des arguments en faveur et contre. Néanmoins, assumer une attitude face au ce sujet dépend des croyances et conceptions qui possède chaque individu.

Dans un premier lieu, il y a des personnes qui disent que la femme a atteint sa libération parce que ses droits sont reconnus, il y a d'autres qui argumentent que la femme a obtenu un développement personnel parce qu'elle a obtenu pouvoir sur lui-même et elle a la capacité de prendre ses propres décisions. Aussi, plusieurs considèrent que la femme en recevant éducation se devient une personne beaucoup plus productive et que de cette manière elle contribue au développement social et économique de la société ce qui fait qu'elle s’épanouie personnellement.

D'autre part, quelques personnes soutiennent le contraire, bien que la femme évidemment ait atteint reconnaissance de ses droits et elle s'est devenue un être plus autonome et avec une capacité plus grande de décision et de productivité, celle-ci n’est pas se développée librement. La femme qui a conquis le droit au professionnalisme et de remplir un travail, est la même femme qui se soumet lui-même à des facteurs culturels de sorte que même s'elle a pouvoir sur lui-même il ne puisse pas négliger les traditions qui constituent leur féminité, comme la famille et le mariage.

Finalement, il peut être dit que la femme ne peut pas obtenir sa réalisation personnelle librement sans transgresser des facteurs culturels et moraux de son contexte social, puisque la reconnaissance de ses droits ne garantit pas que ceux-ci soient complètement acceptés et respectés. La femme évidemment a progressé social et intellectuellement; toutefois, ses conduites dépendent des conceptions culturelles que chaque individu ou la société a d’elle. C’est pour cela que la libération de femmes au lieu d’être une réalité a été, est et sera un mirage.

Edna Lizeth Valenzuela Prieto
Pontificia Universidad Javeriana

Sandra Johana dijo...
Este comentario ha sido eliminado por el autor.
Sandra Johana dijo...

Sandra Johana García Pinilla
Pontificia Universidad Javeriana
Lenguas Modernas

Les femmes du XXIe siècle
Les êtres humains, à travers de l'histoire ont fait quelques distinctions entre les sexes pour des raisons différentes. En regardant l'histoire, nous constatons que les femmes avaient peu de droits ou ses droits ont été très limités et elles étaient considérées constamment comme "esclaves de l'homme». Aussi elles n'avaient pas le droit à la participation politique, de travailler ou de recevoir une récompense pour le travail; les gens ne ont pas pris en compte leurs idées ou leurs contributions qui pourraient être réalisées. Tous ces faits ont été marqués dans son rôle dans le monde ; pour cette raison il est important de se demander aujourd'hui : Est-ce que la femme du XXIe siècle peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ? »


Actuellement, les femmes souffrent dans une société machiste, où elles sont considérées comme la mère d'une famille ou comme une femme au foyer et les emplois supérieurs sont donnés aux hommes, alors cette situation rend les femmes en personnes incapables de générer des idées et entreprendre projets. Ceci peut être constaté dans la société colombienne, où les taux de violence physique, sexuelle et psychologique sont une expérience quotidienne. En 1957, les femmes ont obtenu le droit de vote, et bien qu'il ait été un grand succès, la Colombie est l'un des derniers pays d'Amérique latine pour le faire. S'il est vrai que les femmes ont désormais accès au travail et le droit de vote, est toujours considéré comme la propriété de son mari et pourtant c'est la même valeur que les hommes.


D'autre part, a mon avis c’est très important de reconnaître que depuis que la femme avait accès à l'éducation formelle dans tous les domaines leurs capacités accrues, permettant une plus grande indépendance économique et plus de respect et de bien-être. De la même manière Elles ont obtenu une meilleure participation dans la société et le développement même de leurs capacités. Cela leur permettait de gagner des libertés qui leurs a conduit non seulement à satisfaire leurs besoins fondamentaux, mais aussi d’avoir meilleures conditions pour leurs enfants, et d'avoir une plus grande participation à la démocratie dans le pays.


Aujourd'hui, tout cet processus de lutte pour parvenir à la liberté d'élire et d'être élu, de participer à tout travail dans la société et se faire connaître comme égales aux hommes, a permis à des femmes d'aujourd'hui d’avoir une opinion différente, leur participation dans la société qui avait un peu plus d'un demi-siècle et qu'ils se sentent plus en sécurité lorsqu'elles exercent une activité. Je pense que les obstacles qui existent encore sont un moteur pour elles d'avoir une plus grande motivation pour prouver à elles-mêmes et à la société que tout cas de rejet du genre féminin est injuste et mal établi et qu’elles sont libres de se développer sans penser au sujet des stéréotypes sociaux qui leurs ont encadré pendant de beaucoup d’années.

Sandy dijo...

« La femme du XXIe siècle le résultat d’une nécessite sociale et culturelle. »

Auparavant, la femme était considéré un objet qui occupait toujours un rôle soumis dans la société. C’est ainsi qu’elle devait obéir tout ce que l’homme lui demandait et en plus elle n’avait pas le droit de donner des opinions ou de prendre des risques dans le but de faire ce qu’elle voulait. Aujourd’hui, au XXIe siècle et après beaucoup d’années de soumission et considéré un objet la femme est devenue un sujet qui est responsable de son propre désir, de sa capacité de jouir, d’aimer et de produire.

Maintenant, comme individus reconnus par la société, les femmes doivent faire face à la réalité de leur contexte sociale. Un contexte qui lui exige de surmonter des obstacles et qui est plein d’inégalité de genre où l’homme a encore des avantages et des priorités sur les femmes. Malgré ces exigences, la femme a démontré qu’elle a des capacités de combattre contre ce contexte social non seulement comme un désir personnel, mais aussi comme une nécessité sociale. C'est-à-dire, la femme a obtenu certaines manières de s’épanouir librement des mœurs de son contexte social.

Néanmoins, il est très essentiel qu’on soit conscient qu’on ne peut pas parler d’une libération absolue des femmes. D’un part, elles tendent à poser sur un deuxième plan leurs ambitions personnelles et professionnelles avant la naissance de leurs enfants et en plus Il y a beaucoup de femmes qui quittent leur vie de travail dans le but de se consacrer à leur famille. D’autre part, on attribue encore certains rôles en tenant compte de chaque sexe, « le faible ou le fort », et pas de capacités que chaque personne a de développer des activités professionnelles ou personnelles.

Pour conclure on peut dire qu’il est évident que la femme dans notre société a fait un effort très important pour se faire connaître comme un individu capable de prendre de décision pour elle-même. Cependant, on ne peut pas parler d’une libération féminine au XXIe siècle par le fait qu’elle même n’a pas surmonté quelques pratiques culturelles.

Sandy Hoyos - PUJ

Juan Carlos dijo...

La femme du XXIe siècle en atteignant un lieu respectable dans la société.
Dans une époque de constant changement et dans laquelle les conditions de vie que chaque personne a, semblent à être de plus en plus important, il est pertinent le fait de bien parler sur le sujet de l’égalité de gendre dans l’actualité. Dans un contexte occidental actuel quelques changements se présentent évidents dans la manière dans laquelle les hommes et les femmes vivent, c’est pour cela que le débat sur l'épanouissement de la femme dans cette époque se montre pas seulement en vigueur mais nécessaire.

Pour quelques personnes la discussion sur l'épanouissement de la femme est fermée. Selon ils, la femme libre dans l’actualité n’est pas qu’un déguisement hypocrite de notre société qui tente à dissimuler la réalité que la femme réel vive chaque jour. L’apparent progression en matière de égalité entre les femmes et les hommes cherche simplement la finalité de cacher le fait d’avoir une manière de penser complètement machiste, pendant que le media fait ses efforts de nous montrer une femme qui a acquis les mêmes droits qu’un homme, la réalité est complètement différent. Le contexte social d’aujourd’hui continue a exercer un poids sur les aspirations de la femme, les droit que elle a obtenu ne servent pas que pour créer une illusion dans laquelle les membres féminines de la société sont libres, mais la vérité c’est que aujourd’hui comme hier ce sont les femmes qui continuent à être limité par les frontières imposés par les mœurs de son contexte social.

D'autre part,c’est un fait que la société actuel est en train de devenir de plus en plus égalitaire, c’est visible que en ayant acquis des droits humaine justes les femmes ont beaucoup amélioré son qualité de vie. Le traitement de plus en plus pareil qu’il y a dans le monde occidental, permet à la femme d’aujourd’hui avoir une augmentation dans les possibilités d’être succès de la même manière que les hommes. Les « frontières » imposés par la société ne son pas vraiment une limitation à l’épanouissement de la femme, dans toutes les cultures existent des aspects que délimitent la conduite des personnes, soient-ils hommes ou femmes. Les mœurs que sont présents dans le contexte, ne sont pas qu’un code de comportement existante pour chaque intégrant de la société, il est nécessaire qu’on soit consciente sur le fait il existent des règles sans lesquelles une mode de vie organisé ne pourrait pas exister.

Pour conclure, en considérant toutes les progrès en matière d’égalité et des conditions de vie pour la femme, on peut dire que la femme d’aujourd’hui est libre de s’épanouir comme el veut, le mœurs de la culture sont un facteur toujours présent dans le développement de n’importe quel être humain. La femme du XXIe siècle a la possibilité de se réaliser personale et professionnellement sans pressions de la société.

Juan Carlos López
Pontificia Universidad javeriana
Lenguas Modernas

Lorena Rojas dijo...

Il est bien connu qu’au cours du siècle dernier, les femmes de l'Ouest ont été en mesure d'obtenir des droits précieux et importants. Ces droits leur ont permis de montrer ses qualités et ses aptitudes à la société dont elles font partie. Parmi ces droits est, avant tout, le droit de vote qui leur a permis de changer et d’élargir leur place dans la société. Parallèlement à ce droit citoyen acquis, les femmes se sont notamment émancipées grâce à l’accès à l’éducation qui leur a donné la possibilité de se sustenter par elles-mêmes.
Cependant, il est bien su que même si à l'heure actuelle la position, la caractérisation et le rôle des femmes ont considérablement changé il y a encore nombreuses dispositions qui les empêchent de progresser vers la pleine égalité comme les mœurs du contexte social. Ainsi, presque toutes les femmes continuent, consciemment ou inconsciemment, à exiger de la part de la société de les garder dans une position privilégié ou différente de laquelle des hommes. Par exemple, à chaque fois qu’une chaise est débarrassée dans un bus on espère qu’un homme galant nous la donne, ou à chaque fois qu’on sort avec un homme nous attendons qu’il ouvre la porte, nous aide à nous assoir et paie la facture. Dans ce cas, quel est le lieu de l'égalité, l'indépendance ou l'émancipation dont nous sommes si fiers?
Ce qui précède ne signifie pas que ces attitudes soient erronées ou qu’elles conduisent à un renversement dans le processus de «libération» ou «émancipation» des femmes. J’essaie simplement de démontrer, par des exemples de la vie réelle, que parfois il n’est pas possible de s’épanouir librement sans s'éloigner des mœurs du contexte social parce que ces traditions nous ont été héritées du passé et se trouvent dans les couches le plus profondes de notre vie en société. De la même façon, ces traditions représentent ce que pour beaucoup de femmes et d’hommes implique toujours une vraie femme.
En conclusion, on pourrait assurer que dans le prochain siècle les femmes continueront à lutter pour la pleine égalité des droits et des chances, mais on pourrait dire aussi qu’il va se passer beaucoup de temps avant que ces luttes soient reflétées dans la pensée de l’humanité et soient acceptées comme coutumes de la société.

Lorena Rojas Cáceres
PUJ

Maritere Herrera dijo...

L’épanouissement des femmes dans le XXI siècle
Les femmes pendant des siècles ont été considérées comme êtres inférieures –Aristoteles- , ils ont toujours été soumis à la volonté et les besoins des hommes. Leur obligation dans presque toutes les sociétés a été la même: prendre soin de la maison et élever des enfants. Bien que les femmes aient essayé de nombreuses façons de se débarrasser de ces stéréotypes, la lutte a été très difficile.
D'un côté, même s'il y a eu beaucoup de mouvements de défense des droits des femmes, n’ont pas eu beaucoup changements. Les femmes d'aujourd'hui, après la révolution des femmes, doivent répondre aux mêmes rôles que avant, mais également de se développer professionnellement, comme les hommes. Dans l’autre côté, aujourd’hui, nous pouvons trouver des femmes qui ont réussi dans de nombreux domaines.
En ce qui concerne la question du débat, je crois que grâce à les changements que l’ont apporté les révolutions, les femmes ont beaucoup plus d’opportunités qu'avant. Mais même ainsi, les femmes ont la liberté complète pour se développer comme elles veulent, il existe encore dans la société la croyance que leur devoir est être à la maison et s'occuper des enfants. Peut-être, un jour les femmes seront capables de quitter ce stéréotype, mais pour l'instant sa liberté d'être qui elles veulent, à de nombreuses reprises, est contrainte par la société.


Maritere Herrera Benavides
PUJ

Paolita dijo...

La femme du XXIe siècle affrontent des défis plus dur et exigeants pour sa l’évolution sociale au fil des années. Clairement, beaucoup de gens sont conditionnés par des préjugés historiques que la société a adoptés depuis ses débuts jusqu'à aujourd'hui. C’est pourquoi que le rôle des femmes dans les derniers siècles a été seulement à la maison et avec sa famille; pourtant, Avec le changement de pensée et la libération, les femmes ont appris qu’en plus la famille, le travail et la production existe.

Les besoins sociaux et les événements historiques, comme la révolution industrielle, ont donné aux femmes la possibilité pour son introduction dans nouveau monde où l’étude, le travail et l'estime de soi jouent un rôle important dans la vie de chaque femme. Ces facteurs ont conduit à la libération des femmes. Sans doute, actuellement les femmes ont fait beaucoup des efforts pour conquérir le monde du travail, le pourcentage de femmes salariées, les étudiants de plus en plus, les entrepreneurs, les femmes dans la politique, etc.; la conception machiste et son rôle dans la famille.

Cependant, la réalité est qu'il y a encore une différence entre les sexes. Les femmes doivent consacrer le temps nécessaire à la maison et aux enfants. Malgré les hommes passent plus de temps à la maison et les enfants, les épouses ont tendance à mettre de côté leurs désirs personnels et professionnels. Cela se produit surtout par la conception sociale que nous avons des femmes, même si le travail est accepté, le temps et le dévouement à la maison doit avoir plus d'importance que son propre épanouissement. Toutefois, si nous sommes dans une période socialement ouverte à toutes les possibilités, pourquoi est-il considéré que les femmes sont égoïstes quand elles veulent être libres sans sortir de son rôle de mère et d'épouse?

Paola A. Pico Rangel
PUJ

Ana Maria dijo...

Pendant les dernières décades du siècle XX il y avait beaucoup de choses qui ont changé par les femmes. Groupes culturelles provenant de toute le monde ont modifié ses principes pour offrir un environnement d’égalité de genres, en conséquence la femme actuelle a plus des avantages qui le permettent s’épanouir un petit peu facile. Pourtant, on ne peut pas dire que la femme peut s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte sociale parce que trois ou quatre décades ne sont pas suffisent pour changer toutes les aspects culturelles d’une société, alors quelques choses comme les devoirs de la femme sont les mêmes et ils peuvent être un obstacle pour elles. En plus, aujourd’hui il y a encore des conceptions chauvinistes dans l’actualité qui retardent la lutte des femmes pour s‘épanouir librement.

En premier lieu, aujourd’hui à prés de beaucoup d’années de lutte, des femmes peuvent étudier, avoir une vie professionnelle, faire partie de la démocratie et d’autres choses qui étaient impossibles quelques années avant. Cependant, les devoirs des femmes dans la société n’ont pas changé du tout à cause des stéréotypes qui font pression sur elles pour accomplir certaines ‘‘obligations’’ qui sont vu comme responsabilités exclusives de ce genre. Par exemple, des enfants doivent être élèves par des femmes, des taches à la maison sont travaille pour les femmes, la cuisine est une chose des femmes, etc. Donc, cette pensée représente problèmes très influents comme manque de temps pour réaliser toute.

D’autre part, il y a encore un grand numéro de femmes qui ont une vie attache a des conceptions chauvinistes qui retardent son épanouissant, alors parfois la seule option est de renoncer a son contexte sociale afin de trouver d'autres espaces qui permettent son développement personnel. Par exemple, il y a cultures qui exigent aux femmes de se marier à un certain âge sans importer des études ou des possibilités de travail diversifient. Alors, il est nécessaire de prendre en compte la difficulté que ce fait cause dans l’épanouissant des femmes. S’épanouir n’est pas seulement une chose en relation avec des études ou de la vie professionnelle, il a relation aussi avec la culture de chaque femme et la possibilité de faire partie d’elle.

En un mot, on peut dire que la femme du xxi siècle a fait un grand travail à fin d’obtenir meilleures conditions dans sa vie. Grace à sa lutte elle a aujourd’hui plus des avantages que les femmes d’autrefois et elle a changé et amélioré le pensée en face à la l’égalité de genres. Pourtant, on doit reconnaître que la réalité des femmes dépend des mœurs sociales qui définissent le rôle de la femme à partir de la construction culturelle de chaque group sociale. Or, la femme ne pourra jamais se détache de sa réalité construit par beaucoup d’années de culture.

Lilián Andrea Hernández B.
P.U.J

Pipe Onyx dijo...

Nelson Felipe Castañeda




DISSERTATION

« Est-ce que la femme du XXIe siècle peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ? »


Les femmes du nouveau siècle sont le résultat de toute une lutte de pouvoirs avec les hommes que celles-ci ont eu à traverser il y a long temps. Cette lutte pour l'égalité de droits et de puissance entre les genres les a conduit à un changement dans leurs rôles, en transformant l'ordre social traditionnellement construit par une culture machiste. Ainsi, la femme du XXIe siècle a plus de liberté, des droits et d’autonimie que jamais autour du monde, en occupant donc un place importante dans nos sociétés modernes. Toutefois, ce type de liberté adoptée par les femmes de nos jours ne peut pas être véritablement exercé en raison de l'existence de certains stéréotypes qui encore limitent leurs actions dans les différents contextes sociaux.

D’abord nombreux sont ceux qui croient que les femmes d'aujourd'hui sont au même niveau que les hommes, en arguant que celles-ci ont le droit de travailler, d'étudier, de voter, et voire la liberté, dans quelques pays, d'avorter s’elles ne veulent pas donner naissance. De la sorte, il est pensé qu'il ayant donné ces droits et libertés aux femmes, elles seront dans la capacité de s’épanouir librement dans n'importe quel contexte social, en rompant avec tous ces stéréotypes qui ont été créés et imposés par les sociétés patriarcales. D’ailleurs, il faut également tenir compte que les nouvelles technologies de la communication ont répandu l'idée que le genre féminin n'est pas aussi faible qu'on le croit raison par laquelle elles sont tout à fait capables de s’épanouir indépendamment des stéréotypes ou des mœurs de son contexte social.

Or, il y a d’autres qui croient que ce n’est pas possible un vrai développement intégral de la part du femmes car les jugements, les opinions, les croyances, les connaissances et les attitudes à l'égard des femmes que nous avons construit, font partie d'un imaginaire collectif qui n’est pas facile de changer ou de reconstruire à partir de l'attribution simple de droits et de libertés. En d’autres termes, il n’y a pas aucune possibilité de se libérer de l'influence des stéréotypes lesquels nous permettent d'assigner un lieu particulier dans la société à chaque individu, en organisant nos formes d'interaction où la liberté de la femme est plutôt superficielle, pas réelle.

Ainsi, il faut reflechir au point une simple attribution de droits et libertés aux femmes les ont mis s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social. Par ailleurs, il faut mettre en question comment les stéréotypes non seulement ont déterminé le comportement individuel et social des femmes, mais aussi des hommes, ce qui se passe c’est que ces stéréotypes ont été construits depuis un point de vue masculin, ce qui met à un désavantage les femmes, indépendamment de combien de droits, et libertés celles-ci ont.

Anónimo dijo...

L'inégalité des rôles
Pendant décennies, se déplace dans la scène du monde occidental une femme qui a gagné le droit de disposer d'elle-même, de décider de leur corps et leur sexualité, le droit à la connaissance et de procéder à toute activité. La participation des femmes dans la société a radicalement changé ces dernières années.

De nombreux facteurs ont influencé ce changement, cependant, les normes sociales ont été demeurent un obstacle à la progression plus rapide. Ces règles ont été construites sous la notion que seules les femmes ont assumé un rôle secondaire, parce que leur rôle principal était à la maison. Le rôle dominant des femmes dans le rôle de la famille est mis à jour non seulement en raison de l'importance culturelle, mais aussi par l'attitude égoïste des hommes.

Même si aujourd'hui il y a beaucoup de femmes exerçant des professions différentes et des emplois, le pouvoir économique et politique reste majoritairement aux mains des hommes. Nous sommes encore très loin de vivre dans une société qui offre des chances égales aux hommes et aux femmes.
Alors que l'inégalité persiste dans les rôles, mais le long mars pour l'autonomisation des femmes n'est pas terminée. Je crois que grâce a cette lutte qui a commencé ans auparavant, la femme a réussi à établir aujourd'hui une voix ; une voix qui appelle ses droits, de choix, de nouvelles possibilités. Comme n'importe quelle lutte, elle pourrait prendre des années ou des siècles. Toutefois, l’importante chose est que aujourd’hui les femmes fait partie de notre société; La femme n'est plus invisible.

Jennifer Andrea Mancera Rodríguez
Pontificia Universidad Javeriana

Anónimo dijo...

L'inégalité des rôles

Pendant décennies, se déplace dans la scène du monde occidental une femme qui a gagné le droit de disposer d'elle-même, de décider de leur corps et leur sexualité, le droit à la connaissance et de procéder à toute activité. La participation des femmes dans la société a radicalement changé ces dernières années.

De nombreux facteurs ont influencé ce changement, cependant, les normes sociales ont été demeurent un obstacle à la progression plus rapide. Ces règles ont été construites sous la notion que seules les femmes ont assumé un rôle secondaire, parce que leur rôle principal était à la maison. Le rôle dominant des femmes dans le rôle de la famille est mis à jour non seulement en raison de l'importance culturelle, mais aussi par l'attitude égoïste des hommes.

Même si aujourd'hui il y a beaucoup de femmes exerçant des professions différentes et des emplois, le pouvoir économique et politique reste majoritairement aux mains des hommes. Nous sommes encore très loin de vivre dans une société qui offre des chances égales aux hommes et aux femmes.

Alors que l'inégalité persiste dans les rôles, mais le long mars pour l'autonomisation des femmes n'est pas terminée. Je crois que grâce a cette lutte qui a commencé ans auparavant, la femme a réussi à établir aujourd'hui une voix ; une voix qui appelle ses droits, de choix, de nouvelles possibilités. Comme n'importe quelle lutte, elle pourrait prendre des années ou des siècles. Toutefois, l’importante chose est que aujourd’hui les femmes fait partie de notre société; La femme n'est plus invisible.

Jennifer Andrea Mancera Rodríguez
Pontificia Universidad Javeriana

Maira Alejandra dijo...

C’est évident que la situation des femmes a changée, si on pense à leur condition d’aujourd’hui et celle d’avant il est possible dire que tout paraitrait un conte de fées. La femme du XXI siècle est une femme différente, à celle qui habitait il y a quelques années car elle a non seulement plus de liberté et des droits mais aussi plus d’autonomie dans les sociétés où elle finalement a une place visible. Cependant, est-ce que la femme du XXIe siècle peut s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ?
Pour commencer, il y certains personnes qui croient que grâce à quelques caractéristiques spécifiques aux femmes comme la détermination, la sensibilité, le courage, la bravoure et la hardiesse, elles peuvent de manière satisfaisante s’épanouir indépendamment des stéréotypes ou des mœurs de son contexte social. D’autre part, il y certain d’autres qui affirment que tous les droits qui leur ont été donnés, comme la participation à la vie politique, le droit à une éducation de qualité, le droit à un travail, parmi d’autres, contribuent favorablement avec leur épanouissement personnel sans tenir en compte l’image que les divers sociétés ont élaboré à sujet d’elles.
Néanmoins, il y a une autre position entièrement opposée sur la question : pour plusieurs personnes il n’est pas possible que les femmes de parviennent à un développement intégral en échappant de toutes les représentations que chaque société a sur elles, et en conséquence des stéréotypes et des conceptions qui font partie de l’imaginaire et la culture de toute organisation humaine. De cette façon c'est presque impossible de se libérer, des stéréotypes et préjugés qui sont les responsables de la perpétuation de la ségrégation et de l’iniquité.
Pour conclure, à mos avis la femme du XXI siècle ne peut- pas s´épanouir complètement bien qu’elle ait toutes les qualités, les capacités et les habilités pour le faire ; elle continuera être une victime de l’imaginaire collectif de sa société, des obstacles qui ne seraient pas toujours surmontables.

Andres dijo...

Épanouissement des femmes.
La révolution sexuelle des années 60 a causé grands changements dans le monde occidental. Il a changé la manière comme on conçoit la morale sexuelle et le comportement sexuel de l’être humain. Cette révolution a favorisé le développement des mouvements féministes qui ont travaillé pour l’égalité des droits pour les femmes. Ces mouvements ont favorisé droits comme le droit au suffrage, le droit a l’éducation etc.
Aujourd’hui, beaucoup de femmes peuvent étudier dans les meilleurs écoles et universités, beaucoup de femmes occupent des grands postes de travaille dans le secteur publique et privé. Les femmes ont gagné beaucoup de terrain dans la domination de ses propres corps, elles ne sont pas sous la domination des hommes comme auparavant.
Malgré touts les réussites que les femmes ont gagné, beaucoup de femmes que occupent de grands postes et travaille vraiment fort sont liées a cette tradition millénaire que voyait la femme comme celle que devait prendre soin de la maison et de élever les enfants, elles doivent arriver la maison pour préparer le dîner, aider ses enfants avec les devoirs etc. elles ne sont pas vraiment libres, elles seulement ont plus devoirs. Il est très difficile que la femme peut se libérer de cette tradition très vieille. Si la femme désire s’épanouir vraiment elle doit se séparer de la tradition machiste qui l’a dominé toujours.

Andres Morales
Pontificia universidad javeriana
facultad de comunicacion y lenguaje
Depto. de lenguas modernas

Anónimo dijo...

Depuis 1954 la femme a commencé à jouer un rôle différent dans la société colombienne, c’est-à-dire, la femme aujourd’hui est différente de celle que nos parents ou plutôt nos grands-parents étaient habitués à regarder, elles étaient des femmes sans beaucoup d’expectatives, soumises, casanières, limitées, et parfois conformes avec les opportunités que la société et les hommes leur offraient. Nous pourrions continuer à décrire des événements passés dans l’histoire de femmes tels que le féministe, la décade de la femme, les modèles stéréotypés par la société et d’autres mais ce n’est pas du tout le but de cet écrire. En revanche, nous aimerions prendre en considération non seulement le rôle qu’actuellement la femme joue dans notre société mais aussi sa reconnaissance dans une société entourée par le machisme.

Même si les femmes ont changé leur image dans la société, elles continuent à avoir des problèmes à s’épanouir librement dans une société entourée par les hommes et leur machisme car la société ne continue qu’à croire aux capacités des hommes, leur intelligence, leur forteresse, leur histoire et leur image continuent à mettre au second plan le rôle de la femme dans les domaines du travail, du transport, des études, et de la religion. C’est-à-dire, donner des opportunités aux femmes est un risque pour la société colombienne parce qu’elle est habituée à penser aux hommes et leur habilitées et capacités. En plus, il y a encore des femmes qui sont d’accord avec ce stéréotype dont la société a besoin pour ne pas mettre en arrière le processus que les hommes ont créé.

Compte tenu des événements historiques ayant changé le rôle de la femme dans notre société, nous pourrions dire que la femme actuelle a déjà survécue à un processus d’exclusion de la part de la société. Tout au long de cette histoire révolutionnaire de femmes, elles ont luttées à succès dans le but non seulement d’être vues en tant qu’une personne aussi capable que les hommes mais surtout de pouvoir gagner un poste reconnu dans notre société. Autrement dit, elles ne reflètent plus une image de soumission, d’idiote, de fatigante, d’obédience, de faiblesse, et de refoulement. Par contre, elles sont en train de montre au monde une image de persévérance, d’être capable, de s’en sortir, de réussir et surtout de ne pas avoir le soutien des hommes.

JUAN MANUEL PALACIO GUERRERO
PONTIFICIA UNIVERSIDAD JAVERIANA
FACULTAD DE COMUNICACIÓN Y LENGUAJE

carlos dijo...

Pas vraiment, les femmes ont toujours été encadrée par une conception au soin de votre foyer et la famille sans être pris en compte dans la société, alors nous pouvons dire que le libre développement serait lié au rôle social actuel jusqu'à une totale indépendance du joug patriarcal et machiste.

La femme contemporaine a parcouru un chemin de lutte constante et après plusieurs décennies de combat, on peut dire que plusieurs de ses résultats ont été grands changements sur des questions comme les droits de reproduction, la violence conjugale, l'égalité de rémunération, les congés de maternité, le droits de vote, le harcèlement sexuel, l'avortement et l'ablation. Bien sûr, les femmes doivent continuer à chercher une place privilégiée dans la société comme l'homme l'a toujours eu, elle doit trouver l'égalité non seulement dans les matières précitées, mais aussi dans chacune de ses facettes, comme une nouvelle femme dans le monde qui a les droits et devoirs que les hommes.

Un changement radical de cette injustice, c'est quand les femmes comme un résultat du dur labeur s'est sont réveillés et s'est sont rendu comptes que leurs droits les plus élémentaires ont été refusée que par le simple fait d'une différence physique. Les changements sociaux ont inclus non seulement le droit de vote, une plus grande égalité dans la population active, ainsi que les droits de reproduction, mais aussi une reconnaissance de l'injustice et la façon dont les hommes et les femmes peuvent travailler pour le changement.

Cependant, bien que les femmes ont gagné le droit de voter, d'élire et d'être élu à des fonctions publiques et à exercer la profession n'a pas encore atteint le plein respect et l'application de leurs droits, comme dans de nombreux pays, en particulier dans le processus développement, les femmes vivent dans la pauvreté, ont du mal à accéder à des emplois bien rémunérés et dans des conditions de stabilité, de la persistance de différences importantes entre le cadre juridique, l'égalité politique, économique et sociale entre les femmes et les hommes, par conséquent, les femmes ont encore beaucoup à faire sur la voie de l'égalité des sexes.

Moisés Fernando Ortega Varga dijo...

En réfléchissant sur l’acquisition de la pensée, Schaff nous dit que la société nous donne des catégories selon lesquelles nous concevons, jugeons, etc., ce qui est autour de nous. Alors, est-ce que la femme du XXIème siècle peut-elle s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son contexte social ? Impossible. Il faut aller «au-delà» d’un contexte determiné pour y réussir.
Schaff même nous dit qu’il faut faire «métaconaissance» des catégories données pour la culture afin de pouvoir en sortir. C’est-à-dire, il est nécessaire de réfléchir à ces catégories-là pour les dépasser. Et ceci ne peut pas être fait que par une analyse faite dès l’extérieur et focalisée sur une culture déterminée, bien comme Foucault le précisait.
Imaginons-nous une société où le concept de « s’épanouir » librement est réduit, pour les femmes, à devenir mères et à choisir la couleur de « sa » cuisine. Est-elle libre ? Non (au moins dans un sens occidental). Que devrait-elle faire pour l’être ? « Réfléchir » à son rôle dans cette société et décider ce qu’elle veut. Et si elle décide de rester dans les mœurs de cette société, serait-elle libre ? Oui. Parce qu’elle aurait déjà analysé « sa » situation dedans « sa » société et aurait décidé sur le choix d’y sortir ou d’y rester. C’est-à-dire, elle serait autonome.
Finalement, il est nécessaire de remarquer certaines considérations, telles que les possibilités pour accéder à des moyens pour avoir les conditions pour penser « dès dehors », « l’occidentalité » ou la « non-occidentalité » d’une culture quelle qu’elle soit, si cette culture est prête à laisser « ses » femmes faire un jugement différent à ceux qu’elle produit par rapport aux femmes et d’autres.

Moisés Fernando Ortega Vargas
License en Langues
Pontificia Universidad Javeriana

Anónimo dijo...

Selon l’histoire, pendant la préhistoire il avait une époque où les femmes ont eu le pouvoir sur la société de ce moment. Ce type de pouvoir est connu comme « le pouvoir matriarcal » lequel a eu pour précurseur principale à las femmes guerrières dénomme « les Amazones». Elles ont été femmes très fortes, grandes, travailleuses, belle et intelligent. Ensuite Femmes qui se consacrent totalement à l’agriculture et à l’entretien du foyer, pendant que les hommes ont été chargés des affaires de la maison.
Mais l’historie a changé parce que les hommes ont fait peur des cettes femmes. Par cette raison, les hommes, selon l’histoire, ont tué toutes les femmes de la société des Amazones pour prendre le pouvoir. Depuis lors jusqu'à nos jours, les hommes ont le pouvoir et la société est une société patriarcale, machiste o chauvine comme vous préférez dire.
Les femmes de nos jours ont gagnés un espace très important dans la vie actuelle, vu qu’elles sont en train d’améliorer leur stéréotype de maîtresse de maison pour avoir nouveau concept de femme. Elles femmes modernes aiment l’Independence monétaire, le rôle qu’elles jouent dans la société et principalement le pouvoir lequel détermine le même niveau que les hommes. Elles sont politiques, entrepreneuses, avocate, médecins entre beaucoup d'autres emplois que maintenant les femmes réalisent. En conséquence les femmes de l’actualité cherchent la manier d’être indépendante et d’acquérir le pouvoir qu’elle avait eu dans le passé.
Pourtant les femmes n’ont pas oublié ses affaires domestiques, bien que leur soient partagé avec le couple, les femmes sont desquelles charge de l’organisation de la maison, de faire attention aux enfants, de faire la course et préparer la nourriture pour toute la famille. Pour toutes cettes raisons, les femmes sont soumises à un contexte social et encore plus à un contexte familial qui ne leur permet pas de liberté totale de son être.

Mike Murillo
Université Javeriana.

Mariana dijo...

Le rôle de la femme a beaucoup changé pendante les années. Notre position dans las société n’est pas encore le même que ceux des années précédents. Notre participation dans l’économie, dans la politique, dans la famille, et dans las société en général a augmenté énormément. Cependant on doit encore se demander si la femme du XXIe siècle peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ? Une question très important pour pouvoir bien comprendre la condition des femmes dans le monde. Aussi bien pour découvrir ce qui manque pour l’égalité entre les genres.

Aujourd’hui on vit dans une société de plus en plus tolérable, de mentalité ouvert, et qui respect les différences. Un changement transcendantal comparé avec des autres décennies. Ce changement comprend bien sûre les femmes. On a tous accepté, y compris les femmes, que nous sommes tous égaux et qui on a le droit a avoir des mêmes possibilités. Avec cette mentalité la femme a pu avoir plus des options et des choix dans la vie. Il est reconnue que les hommes bien que les femmes on les mêmes capacités. Maintenant il y a des nombreux exemples des femmes qui ont réussi une position très importante et très respectée.

D’un autre côté le rôle de chaque femme dépend fortement de chaque culture, donc on ne peut pas faire des généralisations. Il y a encore beaucoup de sociétés et personnes qui sont d’accord avec la pensée Macho, qui croit que le lieu de la femme c’est chez-elle avec les enfants. Il n’est pas reconnu le droit a la liberté et a l’égalité. Autour le monde beaucoup des injustices sont commises. On a permis que les hommes aient plus opportunités pour avoir une meilleure qualité de vie. Il nous manque encore beaucoup pour réussir l’égalité de genres.

Une question très important qu’on doit tous se poser dû a l’importance de la femme. Se rôle nous concerne tous, il y a un impact dans la vie de chaque personne. On doit travailler jour par jour pour les femmes mais en général pour les droit humaines. Nous sommes dans la voie de l'égalité entre les sexes, mais nous avons encore un long chemin à parcourir

Mariana Cappa

Mariana dijo...

Le rôle de la femme a beaucoup changé pendante les années. Notre position dans las société n’est pas encore le même que ceux des années précédents. Notre participation dans l’économie, dans la politique, dans la famille, et dans las société en général a augmenté énormément. Cependant on doit encore se demander si la femme du XXIe siècle peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ? Une question très important pour pouvoir bien comprendre la condition des femmes dans le monde. Aussi bien pour découvrir ce qui manque pour l’égalité entre les genres.

Aujourd’hui on vit dans une société de plus en plus tolérable, de mentalité ouvert, et qui respect les différences. Un changement transcendantal comparé avec des autres décennies. Ce changement comprend bien sûre les femmes. On a tous accepté, y compris les femmes, que nous sommes tous égaux et qui on a le droit a avoir des mêmes possibilités. Avec cette mentalité la femme a pu avoir plus des options et des choix dans la vie. Il est reconnue que les hommes bien que les femmes on les mêmes capacités. Maintenant il y a des nombreux exemples des femmes qui ont réussi une position très importante et très respectée.

D’un autre côté le rôle de chaque femme dépend fortement de chaque culture, donc on ne peut pas faire des généralisations. Il y a encore beaucoup de sociétés et personnes qui sont d’accord avec la pensée Macho, qui croit que le lieu de la femme c’est chez-elle avec les enfants. Il n’est pas reconnu le droit a la liberté et a l’égalité. Autour le monde beaucoup des injustices sont commises. On a permis que les hommes aient plus opportunités pour avoir une meilleure qualité de vie. Il nous manque encore beaucoup pour réussir l’égalité de genres.

Une question très important qu’on doit tous se poser dû a l’importance de la femme. Se rôle nous concerne tous, il y a un impact dans la vie de chaque personne. On doit travailler jour par jour pour les femmes mais en général pour les droit humaines. Nous sommes dans la voie de l'égalité entre les sexes, mais nous avons encore un long chemin à parcourir

Mariana Cappa

Angiux dijo...

Les femmes du XXI siècle ont eu l’opportunité d’avoir accès à des pratiques sociales et culturelles au même titre que les hommes. Par exemple, en 1954 les femmes ont gagné le droit à voter, et aussi en 1938, les premières femmes ont pu aller à l’université et obtenir leurs diplômes des études supérieures. On pourrait discuter indéfiniment des évènements les plus importantes qui ont passé dans l’histoire des femmes, pourtant le sujet dont on doit parler et analyser d’une manière critique s’agit du développement des rôles des femmes dans la société colombienne actuelle.

Pendant beaucoup de temps, les femmes ont fait partie d’une lutte constante et patiente pour avoir le droit d’acquérir les mêmes opportunités et statut social que les hommes ont. En conséquence, c’est grâce à cette persévérance que plusieurs femmes ont été peu en peu acceptées et valorisées comme des figures importantes qui peuvent aussi contribuer avec de bonnes idées pour améliorer des problèmes sociaux de notre société. Malgré cela, on pourrait dire que les femmes d’aujourd’hui ont évidemment la nécessité de démontrer que les aspects les plus importantes dont on a besoin sont l’abolition et l’opportunité de surmonter tous les préjugés qui mettent l’image des femmes dans des positions de discrimination et subordination.

Bien que les femmes aient le droit d’être identifiées comme des sujets autonomes, intelligents et plus libérés, il y a encore une grande nécessité de faire que le monde entier prend conscience de l’importance du rôle que les femmes ont dans cette société. De même, les femmes pourront s’épanouir librement dans un contexte social au fur et à mesure que des conceptions chauvinistes qui persistent encore feraient éliminées et éradiquées totalement du contexte culturel et social. En autre, bien que les femmes de l’actualité aient pu franchir un grand pas pour se faire reconnaitre comme des personnes intelligentes, capables d’aider la société, d’étudier, et de travailler, il est essentiel de dire qu’il est encore important parcourir un long chemin pour obtenir la libération absolue.

En un mot, le rôle que la femme a obtenu au XXI siècle dans la société colombienne a été un grand pas pour avoir les mêmes opportunités que les hommes dans tous les aspects sociaux comme; l’aspect éducatif, politique et professionnel. Pour conclure, les femmes d’aujourd’hui ont la possibilité de non seulement jouer des rôles importants mais surtout de changer les idées chauvinistes que la société a.

Angie Rodríguez Quitian
Pontificia Universidad Javeriana

Maria Margarita Bernal dijo...

Pendant beaucoup des siècles la femme a été considerée comme un être inferieur, au moins ça est démontré par les faits qui révélent la discrimination vers elle. La société occidentale, avait déterminé que la femme serait un être que dépendrait de l’homme et pourtant incapable de réaliser des actions accéptées par la société. Je crois, que même aujourd’hui il existe une sorte de discrimination vers la femme, et je ne crois pas qu’elle puisse s’epanouir librement sans être jugée, au moins dans notre société.

En premier lieu, je crois que le rôle plus dominant de l’homme vient dès que l’être human a essayé de chercher l’origin du monde et par conséquent la naissance des réligions, dans lesquelles, l’être supérieur et créateur est une figure masculine. Auquel tous les personnes adorent et respectent. Comme conséquence des institutions dirigées par les homes ont été créées et la femme commence a occuper un seconde lieu.

En deuxiéme lieu, le siècle XXI apparemment offert un horizon différent. Le monde se croit plus “libre” et “developpé”, on a consideré que la femme a plus d’influence dans la société, et qu’elle a les mêmes droits que l’homme, mais je ne crois pas que ça soit complétment vrai. Il existe encore une pression sur la femme dans beaucoup des aspects. Je vais mettre un exemple que semble très commun, mais je crois qu’il est un reflet du rôle de la femme. La vie sexuelle des femmes est beaucoup plus jugée que ces des hommes. Pour la femme si elle a plusieurs couples elle est consideré comme une femme sans príncipes et sans valeurs, on dirait qu’elle ne s’aime pas. Mais d’autre part, si l’homme a beaucoup des couples on le considére comme un triomphe. Bien que beaucoup des personnes veuillent argumenter le contraire, on le voit tous les jours. On vit encore sous ces prejugés.
Finalment, les femmes ont décidé d’avoir un rôle plus important qui entraîne une rupture de tous ces prejugés qui nous entournent et qui ont arrêté dans beaucoup des aspects le développement de la femme et de l’humanité. Ce changement a obtenu un tour très important dans quelques pays et presque une sorte d’équité. Je crois que si on réfléchit plus souvent et si on parle de ce sujet on peut continuer à changer cet esprit. On doit apprendre a respecter les différences car on ne pense pas de la même manière et on doit être tolérants.

Maria Margarita Bernal
Universidad Javeriana

Claudia dijo...

Au cours du XXI siècle les femmes se sont émancipées. Après elles ont réussi à défendre sont droit à voter, elles ont commencé sa lutte pour acquérir plus de droits jusqu'à attendre la liberté et l’égalité. Pendant son chemin elles ont surmonté plusieurs obstacles et nous pouvons voir ses victoires et ses échecs chez un milieu si patriarcal comme ce ci. Chez ce milieu beaucoup de choses sont déjà déterminé et dans le cas du rôle de femmes et hommes les modèles sont établies sans prendre en compte la liberté individuelle et ça nous poser la question s’il serait possible que la femme du XXIe siècle puisse s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social.
L’être humain en général est capable de s’adapter facilement aux changements. Ainsi, ils ont été possibles les changements dans la société et des espaces ouverts en recherchent de l'égalité des droits qui permettent que les femmes réalisent une incursion ne seulement dans un domaine mais dans tous de nombreux domaines qui ne sont que pour les hommes. Tout cela sans causer de dommages à la structure de la société, mais plutôt une restructuration dans le but de trouver un équilibre entre l’essence personnelle des femmes et leur rôle dans différents milieux sociaux.
Toutefois, le processus de changement prend assez de temps et la société est encore machiste et ceci cause problèmes comme l’inégalité entre les droits et les devoirs qui empêchent leur épanouissement. En plus, nous devons tenir compte de l’influence de la culture autant de femmes que d’hommes car cet elle qui construit les imaginaires collectives dans lequel la faiblesse, l’habilité pour faire la cuisine et le ménage ont était considéré l’essence d’être femme. Alors, une femme doit du moins connaitre d’abord les tâches ménagères et après ce qu’elle veuille au delà de ça.
Certes, la femme du XXI siècle s’est lancée en changer l’état d’esprit autour du monde et bien que les rôles soient déterminé pour la culture et les mœurs il y a toujours de chances pour démontrer avec faits qu’autant que femmes comme hommes sont également capables dans n’importe quel milieu. Cependant il va être plus facile dans la culture occidentale qu’autres comme la musulmane où la femme n’a pas obtenu la même reconnaissance car il n’écoute pas que les hommes sans prêter attention du reste du monde.


Pontificia Universidad Javeriana
Claudia Lorena Bocanegra Lozano

Karen dijo...

C’est un fait établi que les femmes ont vécu beaucoup choses travers les temps. Dans le passé, les femmes ont dû surtout rester à la maison et élever des enfants mais aujourd’hui la scène a changé : les droits des femmes sont reconnu dans le monde entier. Actuellement, elles peuvent voter, assister à l’université et travailler en emplois qui ont été considérés faits pour des hommes. Cependant, est-ce que la femme du XXIe siècle peut-elle s’épanouir librement sans s’éloigner des mœurs de son conteste social ?
Si on pense évidement qu’elles ont des droits des travailler, s’éduquer, voter, etc., on peut répondre en vitesse que si mais si on pense a profondément, on pourrait trouver une autre réponse.
Bien que les femmes aient des droits mentionnés antérieurement, il y a des injustices encore. La différence de salaire entre un homme et une femme per exemple, même s’ils font un travail similaire ou la conception des femmes même de croire que une femme est incapable de faire certain travails.
En plus, si on pense à les sociétés orientales, on se rend compte que dans certains lieux du monde, c’est encore difficile pour les femmes de faire choses qui ‘correspond’ au homme et que, alors, elles doivent reste chez elles avec des enfants, ou se couvrent quelques parties du corps.
En conclusion, il paraît que même si les femmes ont gagné la liberté de se faire respecter, c’est encore nécessaire plus temps pour obtenir une reconnaissance plus véritable sur les capacités et les qualités que les femmes ont comme un être humain.

Karen Zúñiga
PUJ

Arturo dijo...

La femme a joue un rôle assez important dans l’histoire de notre société. Malgré qu’elle n’a pas être reconnue encore dans quelques sociétés et dans sous tous les rapports, on peut dire que grâce a sa développement intellectuel et émotionnel, elle a transformé sa rôle dans la société du XXI siècle. À travers de l’histoire, les hommes étaient identifies pour être ceux qui nourrissent ces familles, ils étaient les têtes de ses foyers et ils assumaient la première place comme pères et époux. Lorsque la femme satisfaisait les besoins des hommes, elle devrait s’occuper de lui et ses enfants. Pour la plus part des cultures et sociétés, la femme faisait un rôle passif comme épouse et comme partenaire en montrent sa dépendance sentimentale et économique dans la majorité des cas. Pourtant, Est-ce que la femme du XXIe siècle peut-elle s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de son contexte social ?

Vers le milieu de siècle la femme a souffrit beaucoup changements que ont mis en évidence beaucoup des mères célibataires, veuves pauvres, et familles sans un père que les faisaient passer pour différents besoins. Ces femmes, silencieusement, avec le but de subsister elles commenceraient à rentrer les divers domaines qui restent interdit pour l’homme. Cependant, elles ont commençait à rentrer dans le système éducatif de façon plus indépendant, ce que les ont permettrait acquérir une majeure autonomie, autodétermination et la capacité de décider sur domaines mis en relation avec son économie, ses sentiments, avec il travail et outres sujets lesquels elle commencerait à se mettre à la tête.

En vertu des raisons exposées ci-dessus, ce peut dire que le rôle de la femme a été plus fort, pendant qu’elle peut s’épanouir librement en respectant des mœurs de son contexte social. Personne peut mettre en doute ses conquêtes et ses qu’elles ont réussite. Le pourcentage de femmes qui travaillent, qui sont entreprenant, qui veulent être indépendant, agrandi de jour en jour. Bien que, encore il existe quelque cas dont il’ y a quelques obstacles pour la femme, a mon avis, elle a réussit un place privilège dans notre société en relation de ca de la femme de auparavant. Je pense qu’il est temps que la femme colombienne montre qu’elle peut s´épanouir plus librement et que le siècle XXI c’est le siècle des femmes.

ARTURO GARZON CASTIBLANCO
Etudiant de Français 5
Langues Modernes
Université Javeriana Bogota

S. Carolina Parra Ariza dijo...

Depuis ces deux derniers siècles, les mœurs ont connu une grande évolution dans la société. Le rôle et la place de la femme a beaucoup changé, principalement grâce à la libéralisation féminine. Ainsi, aujourd’hui la femme peut exister indépendamment de son mari et n'a plus besoin obligatoirement d'une figure masculine à son côté. Toutefois, il reste encore beaucoup des tabous dans notre société qui ne permettent pas à la femme de s’épanouir totalement.

La libéralisation féminine a apporté beaucoup des libertés aux femmes. Par exemple elle a gagné plus des libertés d’expression comme le droit de vote, le droit de s’habiller à son goût sans se préoccuper de l’opinion des hommes. La femme aujourd’hui peut être indépendante et a la possibilité de faire des études supérieures et d’exercer une profession rémunérée.

Cependant, tout n'est pas parfait!! Ainsi, la société de consommation « caractéristique du système capitaliste dans laquelle nous vivons », a tendance à utiliser l'image féminine comme synonyme d'objétisation c'est-à-dire, qu'elle se sert de la femme comme objet sexuel dans le but de vendre, ce que me paraît contraire à l’épanouissement de la femme. En plus, la femme qui souhaite s’épanouir au niveau professionnel doit souvent faire deux travails, à la maison et au bureau.

Pour conclure, même si la femme a beaucoup plus des possibilités qu'avant, il y aura toujours une discrimination par rapport à l'homme. Et je pense que la femme doit agir de façon active et NON passive face au système patriarcal.

S. Carolina Parra Ariza
Pontificia Universidad Javeriana
Etudiant de Français 5

margarita ines dijo...

Depuis le XIX siècle le rôle des femmes changea d’une façon significative. La participation des femmes dans les aspects politiques, culturelles et pédagogiques fut plus active qu’avant, en arrivant à montrer ses idées et participer de beaucoup des aspects qu’ont été interdit à cette époque-la. La femme d’aujourd'hui est en train de gagner un espace plus forte dans la société en modifiant la conception qu’il monde ait d’elle. Mais ensuite il y a une question a se répondre lié avec les femmes et les mœurs de un contexte social.

En primer lieu, le changement de l’image que les femmes avaient eu années dernières fut très important pour son développement dans la société de ces jours. Mais bien que ce fait ait été favorable les femmes ne doivent pas oublier les aspects qui marquent son histoire. Cependant il ne signifie pas qu’elles aient qui soutenir sa vie selon les coutumes de la devant époque, parce que les femmes étaient considérés comme un être humaine lequel se limitait seulement à sa famille et ses devoirs dans sa maison mais les autres activités étaient considérés impropres dans son formation.

D’autre part, aujourd'hui le développement de la societe est plus meilleur qu’autres ânées. L’histoire est importante mais pas de tout. Les femmes à ce moment ici peuvent réaliser beaucoup des activités que sont en train d’améliorer l’image dans la société. Aujourd'hui les femmes travaillent et vivent sa vie d’une manière significative son rôle est plus forte, elles peuvent faire que la société se caractérise différent en améliorant tous les aspects négatives de la vie.

Margarita I Velasco G
LANGUES MODERNES
PONTIFICIA UNIVERSIDAD JAVERIANA

Anónimo dijo...

Les actions des femmes ont toujours été déterminées à ce qui leur a imposé la société. Depuis un principe c'est la société qui a décidé non seulement la manière de penser la femme mais aussi comme de la raconter. Elle s'est chargée de créer et de reproduire des discours sur le comportement que la femme devait suivre.

Actuellement la femme, de certaine forme, a obtenu que la société la raconte d’une manière différente. Elle n'est pas seulement la maîtresse de maison qui se charge de soigner les enfants, de maintenir la maison jolie et de préparer le dîner. Maintenant cela a plus de possibilités comme étudier, travailler ou faire part des cercles, comme la politique, où était antérieurement inimaginable de la voir.

Pour atteindre tout cela la femme a tiré une grande bataille, puisque, cela a dû faire face à une société machiste où elle a été jugée et marquée pour vouloir avoir les mêmes droits et les possibilités que les hommes, mais surtout pour faire face à comme elle-même se voit, parce que bien qu' il ne le paraisse pas, c’ est la même femme qui dans un moment s'est chargée et malheureusement , d'une certaine façon continue à reproduire les discours qui ne lui permettent pas de progresser.

Maintenant, pour répondre à la question qui est le motif de cet écrit. Je considère personnellement qui c'est très difficile que la femme obtienne sa réalisation personnelle dans une totalité parce que même si cela a obtenu de grandes choses comme j’avais déjà mentionné. la femme fait enconre partie d'une société guidée par le machisme où elle doit suivre certains paramètres qui sont plus flexibles qu’avant mais que ne lui permettent pas démontrer tout son potentiel. Par conséquent et pour conclure, la femme qui veut se réaliser dans sa totalité se verra obligé à transgresser les paramètres moraux et culturels imposés par la société pour que ses actions ne suivent pas dirigés par eux.

Grecia Barroso
PUJ

Carolina dijo...

Les Différents Rôles Des Femmes Du XXIe Siècle

Avant du XXe siècle les femmes n’avaient pas été aussi importantes comme les ont été au cours du XXIe siècle. Aujourd’hui même, elles ont beaucoup plus de libertés et droits qu’avant. En plus, elles sont considérées une partie importante de la société. Au moyen de leur lutte pour l’égalité de genre, elles ont obtenu « le droit á l’égalité ». C'est-à-dire qu’elles ont les mêmes droits que les hommes et en conséquence les mêmes obligations qu’eux. Les femmes de XXIe siècle ont changé beaucoup leur manière de penser et de se comporter. Malgré les succès obtenu, elles ont encore un long chemin à marcher. La question est si les femmes de l’actualité peuvent s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de leur contexte social.

Les femmes d’aujourd’hui ont plus de libertés pour exprimer leurs idées et leurs opinions. Elles sont libres de participer dans la politique ou même y travaillent. En plus, elles ont déjà gagné certains privilèges qui les femmes d’avant n’avaient pas. Par exemple, les femmes aujourd’hui ont le droit à voter, à travailler et à étudie. Pour ces raisons quelques personnes croient qu’il est possible que les femmes ont un épanouissement libre sans s´éloigner des mœurs de leur contexte social. En outre, si elles s'épanouissaient librement, elles s'ajusteraient précisément avec ce que la mondialisation propose. C'est-à-dire que cette situation est justement dans le contexte social du XXIe siècle qui veut un monde dynamique, expansif et changeant.

Néanmoins, il y a certains d’autres qui disent que l’épanouissement libre n’est pas possible parce que notre société actuelle est encore machiste. Bien qu’il y ayant normes internationales et locales qui contrôlent l’égalité entre hommes et femmes, elles ne sont pas accomplies par tous. Les femmes du XXIe siècle vivent encore dans une société chauviniste où les hommes ont plus d’opportunités et participation que les femmes. Selon l’ISTA (L'Istituto nazionale di statistica) il y a plus de femmes au chômage que d’hommes au chômage. (17.1% versus 6.8%) En outre, les femmes gagnent moins argent que les hommes et doivent continuer à se consacrer aux taches domestiques et à élever des enfants. D’autre part, il est bien connu que les femmes permettent que le discours chauviniste existe encore. Selon une recherche fait par l’université de Millersville, les mêmes femmes perpétuent activement l’incompétence domestique des hommes pour solidifier leur importance et indispensabilité.
Pour conclure, on peut dire que les femmes ont eu beaucoup de succès dans leur lutte pour l’égalité. Elles ont eu un progrès intellectuel, économique et social, ce que signifie qu’il est nécessaire un change dans la société pour avoir un épanouissement. En plus, les femmes d’aujourd’hui ont les mêmes rôles qu’avant. Elles ne doivent être seulement responsables de leur famille et leur maison, mais de leur travail aussi. En ce qui concerne la question du débat, à mon avis les femmes ne pourraient pas s´épanouir librement sans s´éloigner des mœurs de leur contexte social. D’abord, elles doivent laisser de permettre que le discours chauviniste les influence. Et après, possiblement leur discours d’égalité de genre aurait plus de validité.

Carolina Cortés Cruz
PUJ

Paideiaunal dijo...

Madame, Monsieur,

Nous avons bien reçu vos messages, et il semblerait que vos attentes concernant notre site ne correspondent pas exactement aux objectifs de notre groupe de recherche.Il vous est donc conseillé de faire appel à d'autres sites internet.

Cordialement,

Groupe de recherche Paideia